[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]

Connaissez-vous les baies de goji bio ? Les spécialistes de la MCT (médecine traditionnelle chinoise) ne tarissent pas d’éloges sur ces fruits rutilants de forme ovale.

Les baies de goji biologique poussent sur un arbuste originaire de Chine et répondant au nom latin de Lycium barbarum (ou Lycium chinense). De plus en plus populaires dans le monde occidental, elles font notamment valoir leur richesse en antioxydants.

Les pigments et caroténoïdes qu’elles renferment sont, en effet, présents dans des teneurs appréciables. Il s’agit principalement des phénols, du bêta-carotène, du lycopène et de la zéaxanthine, qui contribuent à lutter contre les radicaux libres.

Culture de baies de goji bio Himalaya vendues sur www.biologiquement.com

Culture de baies de goji bio Himalaya vendues sur www.biologiquement.com

En MCT, on attribue aux baies de goji biologiquse une variété de vertus, dont un effet hépatoprotecteur, une action bienfaisante sur le système immunitaire et les troubles respiratoires, ainsi qu’une amélioration de la fertilité masculine.

Si ces bienfaits n’ont pas été confirmés scientifiquement, le statut de source privilégiée d’antioxydants dont jouissent les baies de goji biologique stient bien la route.

On peut s’en procurer sur www.biologiquement.com dédiés aux produits naturels, qui les proposent sous diverses formes : fruits séchés, gélules de poudre de goji, plantes de goji, graines de goji, jus de goji…


[Total : 14    Moyenne : 3.4/5]

Le Lyciet, Lycium barbarum, est un arbuste originaire du Nord-Ouest de la Chine. La ville de NingXia, dans l’Himalaya en a fait sa spécialité.

L’ensoleillement régulier et les abords du fleuve jaune riches en minéraux remplissent toutes les exigences du goji et lui donnerait un goût unique, et une qualité incomparable.
C’est la baie du Lyciet ou Goji qui donne à l’arbuste tout son intérêt. Ce petit fruit rouge, allongée, légèrement sucré et peu acide aurait de nombreuses vertus médicinales… Il renforcerait les défenses immunitaires (par ses propriétés antiinflammatoire), ferait baisser la tension artérielle, le taux de cholestérol, le taux de sucres dans le sang, améliorerait l’assimilation du calcium et soulagerait le foie, aurait un rôle bénéfique lors des régimes. Qui plus est, il serait un “fruit anti-vieillissement“, par ses propriétés antioxydantes.

Quoiqu’il en soit, la baie de goji contient de nombreux acides aminés, caroténoïdes et sucres, oligo éléments, calcium, protéines, vitamines (B1, B2, B6, C et E)… Bref, un concentré de bien-être pour notre organisme.

Les feuilles de goji sont aussi consommées, sous forme infusées, donnant un thé aux vertus particulièrement toniques.

 :: ACHETER UN PLANT DE GOJI EN POT ::

Plant arbuste de goji endémique à l'Himalaya cultiver biologiquement.

Plant arbuste de goji endémique à l’Himalaya cultiver biologiquement.

Planter le goji

Dans quel sol planter le goji ?

Le goji se plait dans toute bonne terre de jardin enrichi de terreau à la plantation. Plus encore, le goji aime les sols calcaires et filtrant, par contre évitez les terres acides.

Sous quelle exposition planter le goji ?

En plein soleil ! Et laissez-lui de l’espace tout autour.

Quand planter le goji ?

Le goji peut être mis en terre à n’importe quelle période de l’année, hors période de gel. L’automne est la période idéale pour toute plantation d’arbres et d’arbustes.

Comment planter le goji ?

Au préalable, imbibez la motte du goji acheté en petit pot. Creusez le trou de plantation dans un sol bien ameubli et mélangez pour moitié du terreau à la terre de culture. Mettez la motte dans le trou de plantation, laissez affleurer le collet, refermez, tassez et arrosez pour bien adhérer la motte à la terre.
Le lyciet est une plante d’Himalaya, donc de régions froides. Il existe cependant une variété rustique qui pousse très bien autour du bassin méditerranéen. Les chinois ont fait de cet arbuste une plante privilégiée pour toute leur pharmacopée traditionnelle, ils utilisent la baie, appelée Goji.
Cet arbuste pousse très facilement dans nos jardins, si le sol n’est pas acide. Il est capable de pousser de 2m au cours de l’été. Toutefois, sa croissance un peu anarchique, les branches ont tendance à s’allonger sans se ramifier. N’hésitez pas à raccourcir au sécateur toutes branches gênantes.
Il faut lui laisser beaucoup de place (2m²), à moins de le palisser contre un mur. Il aime les situations fraiches au niveau du pied, mais bien ensoleillée au niveau de la tête.
Creusez le trou de plantation, arrose au besoin si la terre est sèche. Comme pour toute plante achetée en pot, vérifiez l’état des racines. Si elles forment un chignon, démêlez-le coupez éventuellement les racines abimées. Installez la plante dans le trou, au niveau du sol, et refermez le trou de plantation. Arrosez.
Le Lyciet fleurit en été, et produit des baies au bout de 3 ans. Fraiches, elles sont désaltérantes, et peuvent être consommées tout l’hiver sous leur forme séchée.

Plante de goji biologique

Plant de goji Himalaya biologique

Cultiver le goji en pot

Le goji est un arbuste cultivable en pot. Il n’atteindra alors pas plus de 1,5m contre 2-3m en pleine terre. Choisissez-lui un pot d’au moins 50×50 cm pour un jeune sujet. Remplissez le contenant d’un mélange de terre de jardin, terreau, un peu de sable pour améliorer le drainage.
Arrosez 1 fois par semaine en hiver et 3 fois par semaine en été. Prenez garde à ne pas laisser l’eau stagner dans la coupelle ; les racines risquent de pourrir.

Entretien du goji

La première année, il est préférable de bien l’arroser durant la saison chaude. Les étés suivants, formez une cuvette au pied de l’arbuste pour conserver la fraicheur et l’humidité, et paillez à son pied.
En automne, renforcez le paillage au pied de l’arbuste, la plante gèle en-dessous de -15°C.
En hiver, n’arrosez pas.

Le goji se bouture facilement : récupérez les têtes (extrémité des rameaux coupés à la plantation), plantez-les dans un pot rempli de terreau maintenu humide. Coiffez le pot de boutures de goji d’une bouteille plastique dont le fond aura été découpé. C’est une culture à l’étouffée. D’ici quelques semaines, replantez chacune des têtes enracinées en pépinière.

Pincez les extrémités des branches pour les pousser à ramifier et prendre un port un peu plus compact.

Maladies du goji

Si les conditions de culture sont respectées, le goji ne risque rien. Il n’a pas de nuisibles spécifiques. Ses feuilles peuvent être dévorées par les limaces ou les chenilles : enlevez les indésirables à la main. Par contre, s’il manque de soleil, s’il souffre d’un excès d’eau par une météo trop pluvieuse, les feuilles peuvent se tacher, se dessécher, tomber prématurément… Un retour à la normale l’année suivante devrait régler le problème de lui-même.

Récolte des baies de goji

Vous ne pourrez commencer à récolter les graines de goji qu’au bout de la 3e ou 4e année suivant sa plantation. Cueillez-le dès septembre, quand le fruit est bien rouge et mou. Consommez le tel quel, il a une saveur légèrement sucrée et peu acide, vous pouvez aussi en faire du jus.
Pour conserver vos surplus de récoltes et en disposer le reste de l’année, faites sécher les baies ou congelez-les. Lisez notre article sur la conservation des fruits : le séchage et la congélation.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le goji est souvent présenté comme le secret de la santé et de la jeunesse des Tibétains. Découvrez pourquoi.

Le goji est le nom commun de la baie du Lyciet (Lycium). Il se présente sous la forme d’une petite baie orangée, allongée et de saveur légèrement sucrée. Le goji pousse principalement dans le nord-ouest de la Chine et ses régions avoisinantes. On lui accorde en Asie des vertus médicinales exceptionnelles. On peut le trouver sous forme séchée ou de jus. Très riches, le goji est souvent présenté comme un « super fruit ».

D’ailleurs, il contient 19 acides animés dont 8 essentiels à la vie, 21 minéraux et oligoéléments, dont le très rare germanium, une gamme complète de caroténoïdes dont le bêta carotène (en quantité supérieure que la carotte), trois fois plus de vitamine C que dans l’orange et regorge de vitamines B1, B2, B6, B12, et E. Il contient également des acides gras essentiels et même des omégas 3.

Ce fruit est d’abord reconnu pour son fort pouvoir antioxydant. Il a un effet positif sur l’organisme en évitant l’excès des radicaux libres dans le corps. En effet, les radicaux libres sont nos ennemis, ils provoquent la destruction de nombreuses cellules avec pour conséquences de graves troubles. Il agit ainsi comme un excellent anti-âge qui permet d’atténuer les manifestations physiques de la vieillesse et de prolonger l’espérance de vie.

Le goji, un fruit aux innombrables vertus

Le goji, un fruit aux innombrables vertus

De plus, la baie de goji stimule la sécrétion de l’hormone de croissance humaine (HCH). Les bienfaits de cette hormone sont nombreux : amélioration du sommeil, augmentation de la mémoire, réduction de l’adiposité, accélération de la guérison et ralentissement de la formation des rides et ridules. A tout ceci s’ajoute sa capacité à stimuler la joie de vivre.

En plus d’être un excellent élixir de jouvence, le goji augmente sensiblement la défense immunitaire. Il est d’ailleurs préconisé dans la lutte contre le cancer car il augmente le taux de lymphocytes, améliorant ainsi la capacité de l’organisme à se défendre contre les agents pathogènes. Il permet également de stopper le développement des cellules tumorales.

Ses effets sur la santé sont encore innombrables. Il permet en outre de diminuer le risque de maladies cardiovasculaires en agissant sur la tension artérielle. Il agit également sur le mauvais cholestérol et stabilise le taux de sucre dans le sang, améliorant ainsi le quotidien des personnes diabétiques.

Favorisant la cicatrisation, il combat plusieurs maladies dermatologiques dont l’urticaire, l’eczéma mais aussi le psoriasis. La baie de goji permet de lutter contre les troubles de la digestion. Elle soulage les diarrhées, les ballonnements et les flatulences. Elle permet aussi de maintenir le foie en bonne santé, participant ainsi favorablement à la détoxification de l’organisme.

Enfin, des études scientifiques modernes ont montré que le goji augmente le taux de testostérone sanguin, stimulant de ce fait la libido, tant chez l’homme que chez la femme. En Chine, le goji est considéré comme l’une des principales plantes tonifiantes de la fonction sexuelle.

N’hésitez donc pas à en grignoter comme encas, à boire ou à l’incorporer selon votre créativité dans vos plats.


[Total : 6    Moyenne : 2/5]

Le Goji (Lycium Barbarum) est une plante vivace originaire des régions himalayennes, aux fleurs couleurs pourpres.

Plante miraculeuse pour la santé ! Cultivez-là sur vôtre balcon ou dans votre potager.

Plant de Goji en pot Lycium Barbarum, plante de Goji

9,5€   le plant de Goji en pot Lycium Barbarum

 

Dès le printemps prochain, vous pouvez avoir une première floraison de petites fleurs violette et blanche à partir de l’été jusqu’au premier gel. Les plants de Goji AGOJI vous donnerons ces fameux petits fruits rouges (baies de Goji) à la valeur nutritionnelle reconnue et aux multiples effets bénéfiques sur la santé humaine. Les fruits du pied de Goji peuvent être séchés pour être conservés.

La plante de Goji  (Lycium barbarum) est robuste et durable. Les arbustes de Goji tolèrent difficilement l’ombre complète. Ils aiment le plein soleil mais supporte mal les températures supérieur à 25°C. La température idéale est de 20°C.

La plante de Goji une fois planté dans un pot suffisamment grand, peut orner un balcon ou le rebord d’une fenêtre.

Le plant de Goji AGOJI peut rester dans son pot d’origine quelques mois, mais il est quand même conseiller de le repiquer ou de le rempoter sans tarder dans un pot plus grand pour permettre aux racines de ce développer.

Plus votre pied de Goji est vieux et plus il produira de baie de bonne qualité (riche en bienfaits).

En pleine terre plantez vos Goji à une distance au moins 70 centimètres. Les trous de plantation doivent être environ de 30 cm de profondeur.

Nos plants de Goji ont été taillés à une hauteur de 20cm,  les années suivantes il faudra tailler vos pieds de Goji pour garder 5 à 7 branches principales.

Les plants de Goji poussent rapidement si il est placé en plein air et dans un sol bien aérer et alcalin d’un pH de 8,2 à 8,5.

Plant arbuste de goji endémique à l'Himalaya cultiver biologiquement.

Plant arbuste de goji endémique à l’Himalaya cultiver biologiquement.

 

Le Lycium barbarum peut supporter des températures qui descendent jusqu’a moins 26 degrés, cependant, Le Goji a besoin de 25 semaines (environ) sans gel pour passer en floraison.

Cette baie contient 18 sortes d’acides aminés dans des quantités huit fois supérieures au pollen, 21 oligo-éléments, du zinc au fer, en passant par le cuivre, le sélénium et le phosphore. Les baies de Goji contiennent aussi des bêta sistérols, aux propriétés anti-inflammatoires. Les analyses mettent en évidence une richesse exceptionnelle en anti-oxydants, vitamines, caroténoïdes, oligoéléments, éléments polysaccharidiques immuno-stimulants. La baie de Goji est utilisée en médecine traditionnelle chinoise et tibétaine pour améliorer la santé dans son ensemble, protéger la vision, renforcer le système immunitaire, protéger le fonctionnement du foie, améliorer la circulation et la production de spermatozoïdes.

Le Goji se cultive aussi bien en pot qu’en terre.

Très peu d’arrosage en hiver (plante caduque).

Résistance au froid : -20 °C.

Exposition recommandée : Pleine lumière.

Hauteur adulte : 1,5 m à 4 m.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le lycium barbarum, un petit arbuste décoratif qui produit en abondance des baies de goji, un concentré de bonnes choses pour l’organisme ?

L’arbuste à Goji, le lyciet
Le lyciet (lycium barbarum) est un petit arbuste originaire de Chine qui appartient à la famille des solanacées (tomate, aubergine, pomme de terre…).
Il produit des baies rouges, semblables à de petites cerises allongées, légèrement sucrées et de faible acidité. « Goji » est leur appellation commerciale dans nos contrées.

En grandissant, il prend un port un peu indéterminé, avec des branches arquées ayant une forte tendance à l’allongement. En début d’été, il se pare de petites fleurs violettes et blanches en étoile, remplacées vers le mois de septembre par les baies, non moins décoratives…

Il trouvera place dans votre jardin, par exemple en haie fruitière, mais il peut également être cultivé en pot.

Santé et longévité ?

Le Goji est consommé en Asie depuis des millénaires, sous forme séchée ou bien en jus. Il est riche en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments. A ce titre, il est certainement bénéfique pour la vitalité générale, et la stimulation de nos défenses naturelles. On admet généralement que c’est l’un des fruits les plus anti-oxydants, ce qui lui vaut sa réputation de fruit « anti-vieillissement ».

Conseils pour cultivez vôtre plant de Goji lycium barbarum

Conseils pour cultivez vôtre plant de Goji lycium barbarum

Conseils de culture

Terre

Lycium barbarum est peu exigeant. Il poussera dans n’importe quelle terre de jardin enrichie d’un peu de terreau. Préférence pour les sols alcalin (basique; pH >7), plutôt riches en minéraux.

Arrosage

En hiver, pas d’arrosage en extérieur. En été, le Goji appréciera un sol relativement frais. Veillez à l’arroser régulièrement.

Exposition

Soleil ou mi-ombre

Hauteur à l’âge adulte

1,5m si cultivé en bac; 2 à 3 m en pleine terre

Température

Le Goji est très rustique : nos hivers ne lui font pas peur puisqu’il résiste à -20°C. A noter : c’est un arbuste caduc, qui perd son feuillage en hiver.

Taille

Pincez les extrémités des branches pour les pousser à ramifier et prendre un port un peu plus compact.

Semis

Faire pousser des graines de Goji, c’est possible ! Semez les graines dans des godets ou une caissette remplis d’un terreau bien fin. Placez sous une mini-serre à une température comprise entre 20 et 25°C. La germination interviendra sous 4 à 6 semaines.

Culture en pot

Le Goji peut parfaitement être cultivé en appartement. Il pousse correctement quand la température est comprise entre 15 et 25°C.
Rempotez votre plant dans un mélange de terre de jardin, de terreau, et d’un peu de sable. Incorporez également quelques billes d’argile qui aèreront ce substrat.
Pensez à l’arroser 1 fois par semaine en hiver et 3 fois par semaine en été.
Ne laissez pas l’eau stagner dans la coupelle : risque de pourrissement des racines.


[Total : 1    Moyenne : 4/5]

Arbre plante Goji Lyciet Lycium barbarum, Lycium halimifolium

Famille: Solanacées
Origine: Chine, Tibet
Période de floraison: de mi-mai à fin juin
Couleur des fleurs: mauve
Exposition: soleil
Type de sol: riche
Acidité du sol: neutre voire calcaire
Humidité du sol: normal
Utilisation: potager
Hauteur: 1,50 à 2 mètres
Type de plante: légume/fruit
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: caduc
Rusticité: – 22 °C
Plantation, rempotage: printemps
Méthode de multiplication: semis, bouturage
Taille: pincer pour ramifier
Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend plus de 100 espèces
– l’espèce type
Maladies et insectes nuisibles: limaces, altises
Toxicité: feuillage frais toxique ; baie toxique lorsqu’elle n’est pas mûre

arbrisseau de Goji, plante de Goji

arbrisseau de Goji, plante de Goji

Originaire de Chine, le goji, Lycium barbarum, est un arbrisseau de la famille des solanacées (comme les tomates ou les pommes de terre par exemple). Lorsqu’il pousse dans un environnement qui lui convient, il peut atteindre la taille de deux mètres. Les nombreux rameaux sont légèrement épineux et retombants.
Les feuilles entières et glabres sont de forme lancéolée et de couleur verte. Retenues à la tige par un court pétiole, elles sont caduques. Les fleurs apparaissent à la mi-mai, isolées à l’aisselle des feuilles. De couleur violette, elles ressemblent à un entonnoir, formé par 5 lobes soudés dont émergent les étamines.
Le fruit, la fameuse baie de goji, est une petite baie oblongue, rouge orangé à maturité. La présence de saponosides et de solanines la rendent toxique lorsqu’elle n’est pas mûre.
Peut-on cultiver le goji sous notre climat ?
Le goji est une plante très rustique (il supporte des températures avoisinant – 20°C), facile de culture, qui se développe sans difficultés en zones tempérées. Offrez-lui une bonne exposition afin qu’il puisse profiter convenablement des rayons du soleil, sur une terre riche et drainante. Un terrain calcaire n’est pas pour lui déplaire.
Ses besoins sont modestes : apportez lui un peu de compost mûr en période végétative, arrosez régulièrement les plants en période estivale (un bon paillage permettra de conserver la fraicheur du sol plus longtemps), pincez les extrémités des pousses pour étoffer le pied et tuteurez-le ; la deuxième année de plantation, les longues tiges du goji peuvent devenir exubérantes, voire envahissantes. Il faut les soutenir et les diriger.
Comment multiplier le goji ?
La méthode de multiplication la plus simple est le semi : mettez à gonfler les baies de goji séchées dans de l’eau durant 3 heures au minimum (si possible une nuit) puis extrayez les graines au tamis après avoir découpé la baie. Comptez entre 5 et 15 jours pour voir apparaître les cotylédons.
Le bouturage est également possible. Profitez des extrémités de tiges que vous avez pincées et dont vous aurez effeuillé la base. Placez ensuite la bouture dans une atmosphère chaude et humide.
Est-ce que je peux cultiver le goji en pot ?
Le Goji peut pousser dans un conteneur. N’oubliez pas qu’il va grandir (en pot, comptez 1,50 m de hauteur) ; le pot doit être suffisamment grand pour tenir la plante. Installez-le dans un mélange de terre de jardin, de terreau et de sable pour le drainage et apportez-lui de l’eau plusieurs fois par semaine lorsqu’il fait chaud.
Comment consommer le goji ?
Le goji peut se consommer frais s’il est bien mûr, mais ne se conserve guère. La cueillette se fait lorsque le fruit est mou et bien rouge. Pour le conserver, vous pouvez le congeler ou le faire sécher, à moins de 40°C.
Il y à Lycium et Lycium
Lycium Barbarum est produit dans la région nord de la zone de production chinoise. Il s’agit de la variété de goji la meilleure en goût et la plus riche en éléments nutritifs. Lycium Chinense est cultivé dans la région sud de la zone de production chinoise. Le fruit est plus amer et de moindre qualité nutritionnelle.

Sources : http://www.aujardin.info/


[Total : 4    Moyenne : 3.3/5]

Le bonheur au coeur de vos cellules avec le GOJI, secret de la Santé et de la Jeunesse des tibétains !

Il est reconnu que les Habitants de l’Himalaya vivent beaucoup plus longtemps que ceux des autres pays du monde.
Leur secret ? le Lycium Barbarum ou Goji, un petit fruit dont le nom signifie ‘bonheur’

570px-lycium-barbarum-fruits-goji-agoji-himalaya1

Ce fruit extraordinaire est le plus nutritif et le plus riche antioxydant au monde !

Les bienfaits du Goji :

Prévention et le traitement de l’arthrite, du mauvais cholestérol, de l’obésité, de la leucémie, des migraines, du diabète, des allergies, de l‘asthme, des insomnies

Le succès du GOJI réside dans plusieurs nutriments et par l’activité totale des polysaccharides qu’on y retrouve, dont :

19 acides aminés construisant un bloc de protéines incluant les 8 essentielles pour la vie. Du jamais vu dans le monde des plantes.

21 minéraux et oligo-éléments incluant le germanium, très rarement retrouvé dans les aliments.

13% plus de protéines que dans le blé entier.

Une gamme complète de caroténoïdes incluant le bêta carotène, (meilleure source que les carottes) et la zéaxanthine (importante pour les yeux).

400 plus de vitamines C que dans l’orange !

Vitamines B1, B2, B6, B12 et la vitamine E (très rare dans la nourriture, se retrouve seulement dans les grains entiers)

Acides gras essentiels et Oméga3 facilement assimilables, indispensables au cerveau et au système nerveux, (aide les personnes dépressives, diminue le stress, augmente la mémoire et la concentration, et aide à régulariser le cholestérol).

Bétaïne, utilisée par le foie pour produire de la choline, aide à réduire le niveau d’homocystéine et protège l’ADN.


Le fruit GOJI est la plus grande source d’antioxydants de caroténoïdes connue de tous les aliments. Il aide efficacement à conserver un foie en santé et donne beaucoup d’énergie, surtout pris le matin.

Quatre types de polysaccharides qui fortifient le système immunitaire. Ces polysaccharides sont des « Molécules Maîtresses » qui commandent et contrôlent les plus importants systèmes de défenses du corps. Unique au monde!

Le fruit GOJI est le plus puissant aliment d’anti-vieillissement du monde. Il arrête le vieillissement des cellules, six heures après l’absorption de quelques fruits. Le GOJI est capable d’inverser à un stade beaucoup plus jeune le sang des personnes âgées. Il stimule la sécrétion par la glande pituitaire de l’hormone de croissance rajeunissante.

Le GOJI est utilisé pour le traitement de l’HIV, la toux chronique, l‘hépatite B, la fibromyalgie, la maladie de Crown, le syndrome prémenstruel, l’hypertrophie de la prostate et le syndrome de fatigue chronique.
D’autres bénéfices appréciables sont à mentionner: il améliore la santé des yeux, des gencives, des cheveux, augmente la mémoire, la force musculaire, calme la nervosité et protège contre les maladies du foie. Le GOJI éclairera aussi votre esprit et augmentera votre gaieté.

agoji_goji_ningxia_himalaya

Les 34 bienfaits du GOJI :

1. Prolongez votre vie

Les dix billions de cellules de votre organisme sont soumises aux attaques constantes des radicaux libres. Ces agents environnementaux nocifs accélèrent le vieillissement en détruisant d’importantes cellules du corps plus rapidement que celles-ci ne peuvent être remplacées. Le Goji est connu sous l’appellation de « fruit de la longévité ». Ses molécules de polysaccharides uniques et ses propriétés antioxydantes empêchent le vieillissement prématuré en combattant les effets dommageables des radicaux libres dans tout l’organisme.

2. Augmentez votre énergie et votre endurance

Considéré comme un adaptogène de premier ordre, le goji augmente la tolérance à l’effort, la résistance et l’endurance. Il aide à éliminer la fatigue, notamment chez les convalescents.

3. Paraissez et sentez-vous plus jeune

Le goji stimule la sécrétion, par la glande pituitaire, de l’hormone de croissance humaine (HCH), aussi appelée l’hormone de la jeunesse. Les bienfaits de cette hormone sont nombreux et comprennent la réduction de l’adiposité, l’amélioration du sommeil, l’augmentation de la mémoire, l’accélération de la guérison, le rétablissement de la libido et une apparence de jeunesse.

4. Réduisez votre tension artérielle

On dit qu’aux États-Unis, un adulte sur quatre souffre d’hypertension. L’hypertension artérielle non traitée demeure encore un facteur de risque important dans le développement de l’athérosclérose, des maladies cardiovasculaires, des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et de l’insuffisance rénale. C’est pourquoi on appelle souvent l’hypertension « le tueur silencieux ». En 1998, une recherche révélait que les molécules de polysaccharides maîtresses du goji aident à prévenir l’hypertension artérielle.

5. Prévenez la dégénérescence du systhème immunitaire

Le goji est une des seules plantes au monde qui contient du germanium, un métalloïde anticancéreux. Ses antioxydants et ses polysaccharides uniques peuvent stopper les mutations génétiques susceptibles de détruire le système de défense. Plusieurs scientifiques croient que le goji peut être un supplément particulièrement efficace pour prévenir les déficiences du foie, étant donné ses propriétés antioxydantes en même temps que son action protectrice du foie. Cette fonction est très importante car le foie est le principal organe de détoxification de l’organisme.

6. Maintenez un taux de cholestérol santé

Le goji contient du bêta-sitostérol, reconnu pour diminuer le taux de cholestérol sanguin. Ses antioxydants empêchent l’oxydation du cholestérol et la formation de plaques d’athérome. Les flavonoïdes contenus dans le goji favorisent l’ouverture des artères et leur bon fonctionnement.

7. Équilibrez votre glycémie et contrôlez votre sucre

Le goji est employé en Chine depuis plusieurs années dans le traitement de l’équilibre du sucre dans le sang. Ses polysaccharides améliorent le métabolisme des hydrates de carbone et de l’insuline. Le goji contient également de la bétaïne, qui peut prévenir la stéatose hépatique et les problèmes vasculaires, que l’on rencontre fréquemment chez les diabétiques.

8. Améliorez votre libido et votre fonction sexuelle

Respecté comme l’une des principales plantes tonifiantes de la fonction sexuelle en médecine asiatique, le goji bénéficie d’une réputation légendaire selon laquelle il favorise les rapprochements amoureux. En fait, un vieux proverbe chinois met en garde les hommes voyageant loin de leurs épouses et de leurs familles : « Celui qui voyage à mille kilomètres de chez lui ne doit pas consommer de goji! » Les études scientifiques modernes ont montré que le goji augmente nettement taux de testostérone sanguin, augmentant de ce fait la libido chez les hommes et les femmes.

9. Perdez du poids

Lors d’une étude asiatique contre l’obésité, des patients ont consommé du goji le matin et l’après-midi. Les résultats furent excellents, la plupart des patients ayant perdu du poids de façon significative. Une autre étude a révélé que les polysaccharides du goji réduisent le poids corporel en améliorant la conversion des aliments en énergie plutôt qu’en graisses.

10. Soulagez les maux de tête et les étourdissements

En médecine chinoise traditionnelle, on dit souvent que les maux de tête et les étourdissements sont provoqués par des insuffisances du yin et du yang au niveau rénal. Le goji fait partie des plantes les plus fréquemment utilisées pour rétablir l’équilibre yin-yang.

11. Profitez d’un meilleur sommeil

Le goji est utilisé en Asie depuis la nuit des temps pour soigner l’insomnie de façon naturelle. Plusieurs études médicales réalisées auprès de gens âgés ont démontré que la quasi totalité des patients amélioraient la qualité de leur sommeil.

12. Améliorez votre vision

Depuis les temps anciens, les baies de goji sont très populaires en Chine pour leurs propriétés d’amélioration de l’acuité visuelle. Les scientifiques chinois modernes ont découvert que le goji peut réduire le temps nécessaire à la vision pour s’adapter à l’obscurité. Il améliore également la vision dans la demi-obscurité et réduit les taches aveugles. Ses puissants caroténoïdes antioxydants peuvent aussi protéger contre la dégénérescence maculaire et la cataracte.

13. Renforcez votre cœur

Le goji contient du cyperone, un sesquiterpène bénéfique pour le cœur et la tension artérielle. Ses anthocyanines aident à maintenir la force et l’intégrité des artères coronaires.

14. Prévenez la peroxydation lipidique

Le cholestérol ainsi que d’autres lipides sanguins peuvent devenir mortels lorsqu’ils réagissent dans l’organisme en formant des peroxydes lipidiques. Une accumulation de peroxydes lipidiques dans le sang peut contribuer au développement de maladies cardiovasculaires, crises cardiaques, -athérosclérose et accidents vasculaires cérébraux. Le goji augmente les taux d’une enzyme sanguine importante qui prévient la formation de dangereux peroxydes lipidiques.

15. Résistez à la maladie

Le superoxyde radicalaire semble jouer un rôle important dans l’apparition et la progression de la maladie chez l’homme. Les superoxydes sont neutralisés dans l’organisme par les superoxydes-dismutases (SOD). Malheureusement l’organisme produit moins de SOD en vieillissant. De plus, le stress de la vie quotidienne peut dépasser la capacité de l’organisme à produire suffisamment de SOD pour déjouer la maladie. On a montré que la consommation régulière de goji entraîne une augmentation remarquable de 40 pour cent de l’importante enzyme SOD.

16. Améliorez votre réponse immunitaire

Votre système immunitaire est la « force armée » de votre organisme. Plus de 40 ans de recherches ont révélé la capacité du goji à réguler la fonction immune en commandant et en contrôlant un grand nombre d’importantes fonctions de défense de l’organisme. Les saccharides du goji améliorent et équilibrent l’activité de toutes les classes de cellules immunitaires, dont les lymphocytes T, les lymphocytes T suppresseurs, les cellules NK, les lysozymes, le facteur de nécrose tumorale alpha et les immunoglobulines IgG et IgA.

17. Contrôlez et luttez contre les maladies auto-immunes

Des patients soumis à un traitement de chimiothérapie conventionnel et ayant consommé du goji régulièrement ont obtenu des résultats jusqu’à 250 pour cent supérieurs à ceux obtenus grâce au seul traitement conventionnel. Ces patients ont constaté une régression étonnante (mélanome malin, hypernéphrome, carcinome colorectal, cancer du poumon, carcinome du nasopharynx et hydrothorax malin). La rémission chez des patients ayant utilisé le goji durant leur traitement s’est prolongée significativement plus longtemps que chez les patients qui ne l’avaient pas utilisé.

18. Protégez votre précieux ADN

L’ADN est la plus importante substance chimique de votre organisme, car il porte l’empreinte de tous les traits hérités de vos ancêtres et il voit à ce que – à mesure qu’elles ont besoin d’être remplacées – vos 10 billions de cellules se reproduisent fidèlement comme autant de copies conformes saines et exactes. L’exposition aux produits chimiques, aux polluants et aux radicaux libres peuvent provoquer des dommages à l’ADN et des ruptures d’ADN, entraînant des mutations génétiques, le cancer et même la mort. La bétaïne et les molécules de polysaccharides maîtresses du goji peuvent restaurer et réparer un ADN endommagé.

19. Stoppez la croissance tumorale

L’interleukine-2 (IL-2) est une cytokine (protéine sécrétée par les cellules) qui stimule des réponses antitumorales puissantes dans divers cancers. Des études chinoises ont montré que les polysaccharides du goji améliorent la production d’IL-2. Aux États-Unis, l’IL-2 est étudiée depuis 1983 comme facteur immunopromoteur, elle est utilisée dans le traitement de certains cancers et dans le traitement de l’infection par le VIH. Le goji a aussi la capacité de provoquer la mort de cellules tumorales en déclenchant l’apoptose, un processus au cours duquel les cellules cancéreuses sont décomposées et régénérées.

20. Réduisez les effets toxiques de la chimiothérapie et de la radiothérapie

Dans une étude, on a montré que le goji améliore les effets des radiations dans la lutte contre le cancer du poumon, permettant l’utilisation de doses réduites. D’autres recherches indiquent que le goji peut protéger contre certains effets nocifs de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

21. Constituez-vous un sang riche

Le goji est un reconstituant du sang et un produit régénérateur reconnu. Une étude a démontré que, chez les personnes âgées, les baies de goji ont la faculté de rajeunir le sang considérablement. Dans un autre essai, les globules rouges vitaux du sang ont été protégés contre les dommages par les radicaux libres grâce aux flavonoïdes du goji. Le goji a également été utilisé dans un certain nombre d’essais cliniques pour le traitement de l’insuffisance de moelle osseuse (production réduite de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes).

22. Améliorez votre taux de lymphocytes

Les lymphocytes font partie d’un groupe de globules blancs qui jouent un rôle crucial dans la fonction adaptative du système immunitaire. Cette fonction du système immunitaire constitue une défense spécialisée contre les organismes dangereux et envahissants qui pénètrent les défenses générales de l’organisme. Le goji augmente le nombre de lymphocytes et contribue à les activer quand l’organisme est attaqué.

23. Luttez contre l’inflammation des articulations et des muscles.

Une recherche scientifique qui s’est étendue sur les 20 dernières années a démontré que, lorsqu’il y a inflammation, aiguë ou chronique, il y a production de superoxyde radicalaire à un rythme qui dépasse la capacité d’élimination du système de défense que constituent les enzymes SOD. Ce déséquilibre entraîne des douleurs et des dommages aux articulations et aux tissus. Le goji peut rétablir l’équilibre de l’importante enzyme anti-inflammatoire SOD. (Témoignages: Fibromyalgie, Arthrite, Maux de dos)

24. Renforcez votre foie

Le goji contient un cérébroside nouveau qui, selon les recherches, protège les cellules hépatiques, même contre les hydrocarbures chlorés hautement toxiques.

25. Traitez les symptômes de la ménopause

En médecine traditionnelle chinoise, de nombreux symptômes de la ménopause sont attribués à une insuffisance du yin rénal. Depuis des siècles, le goji est le tonique yin par excellence qui sert à rétablir l’équilibre hormonal.

26. Évitez la nausée
Le goji diminue les nausée chez la femme enceinte.
En Chine, le goji est souvent pris en tisane pendant le premier trimestre de grossesse pour éviter les nausées matinales. Sous cette forme, il constitue un remède rapide et efficace. On peut obtenir un équivalent en mélangeant deux onces de jus de goji de première qualité avec de l’eau chaude.
Goji super fruit recommandé pour les femmes enceintes.

27. Améliorez votre fertilité

Le goji est depuis longtemps utilisé par les médecins asiatiques dans le traitement de l’infertilité chez l’homme comme chez la femme. Chez cette dernière, le goji est réputé avoir une incomparable capacité de rétablir le jing (l’essence reproductive). Chez l’homme, on a découvert que les polysaccharides du goji prolongent la vie des cellules spermatiques et qu’ils sont également de puissants inhibiteurs de la dégénérescence structurelle et de la mort cellulaire dues au stress dans les cellules testiculaires.

28. Fortifiez vos muscles et vos os

Le goji facilite la sécrétion et la libération d’hormone de croissance humaine (HCH), responsable de nombreuses et importantes fonctions liées à l’entretien, la réparation et le développement de l’organisme. Parmi ces fonctions, notons la production de tissu musculaire et l’intégration du calcium dans les os et les dents.

29. Renforcez votre santé rénale

En médecine chinoise traditionnelle, les reins sont considérés comme les organes vitaux les plus importants, contrôlant même le cerveau et d’autres organes.

30. Améliorez votre mémoire

Le goji est le « fortifiant cérébral » par excellence en Asie. Il contient de la bétaïne, qui est converti dans l’organisme en choline, une substance qui améliore la mémoire.

31. Soulagez la toux sèche chronique

Les herboristes chinois utilisent le goji, seul ou mélangé à d’autres plantes, pour soulager la toux et le sifflement respiratoire.

32. Allégez l’anxiété et le stress

En tant qu’adaptogène, le goji aide l’organisme à s’adapter et à faire face au stress. Il fournit les réserves d’énergie nécessaires pour surmonter à peu près toutes les difficultés.

33. Égayez votre esprit

On dit que la consommation régulière de goji apporte la bonne humeur. En Asie, on lui donne, à juste titre, le nom de « baie joyeuse ».

34. Améliorez votre digestion

Le goji est utilisé depuis longtemps dans le traitement de la gastrite atrophique, un affaiblissement de la digestion causé par une activité réduite des cellules stomacales. Le goji lui-même est facile à digérer, particulièrement lorsqu’il est pris sous forme de jus hautement bio disponible.

ATTENTION !
Contre-indication

Une étude a montré que la baie de goji augmente l’effet anticoagulant de la warfarine. Toute personne sous anticoagulant ne devrait utiliser le goji que sous contrôle médical.
Sources : www.amourdelumiere.fr

LES VERTUS ET BIENFAITS DES VITAMINES SUR NOTRE CORPS :

Vitamine A type Béta carotène : antioxydant qui protège les tissus en faisant barrière aux radicaux libres.

Vitamine B1 ou Thiamine : essentiel dans le processus de production d’énergie du corps, il s’avère être un très bon stimulateur du cerveau et de la mémoire et joue un rôle dans l’équilibre nerveux.

Vitamine B2 : préserve et protège la peau et les yeux, elle participe au bon fonctionnement du processus de production d’énergie.

Vitamine B3 ou Vitamine PP ou Nicotinamide : rentre en compte dans la synthèse de l’énergie et facilite le bon fonctionnement du système nerveux.

Vitamine B5 ou Dexpanthénol : régule l’adrénaline ainsi que l’insuline et renforce l’activité cellulaire de la peau, des cheveux et des muqueuses.

Vitamine B6 : fort antioxydant qui favorise l’élimination des substances toxiques absorbées par le corps et régule le système nerveux.

Vitamine B8 ou Biotine : participe au bon transfert du dioxyde de carbone, elle permet d’obtenir un niveau constant de sucre dans le sang.

Vitamine B9 ou Acide folique : prévient les risques cardio-vasculaires, elle participe à la production de sérotonine qui rythme l’humeur, le sommeil et l’appétit.

Vitamine B12 : aide à lutter contre la fatigue et l’anémie.

Vitamine C : participe au maintien des tissus, favorise les défenses immunitaires et joue un rôle antioxydant de première importance.

La vitamine C est une vitamine hydrosoluble sensible à la chaleur et à la lumière. Donc l’homme doit la puiser tous les jours dans les aliments.

La vitamine C est un facteur enzymatique impliqué dans un certain nombre de réactions Physiologiques.

Elle joue un rôle dans le métabolisme du fer.Il s’agit d’un antioxydant ,c’est donc une molécule qui est capable de lutter contrer l’action néfaste des oxydants comme les radicaux libres.

La vitamine C pourrait jouer un grand rôle dans la régulation du taux de cholestérol.Elle permettrait d’augmenter le taux de glutathion des cellules sanguines.Le glutathion est un élément indispensable dans la détoxification des cellules.

La vitamine C stimule et renforce le système immunitaire.Elle nettoie le corps et en particulier le foie.Elle promeut la génération de globules blancs sains dans le sang.

Elle permet de lutter contre les infections virales incluant l’herpés et les cloques.Elle améliore la santé du système respiratoire supérieur incluant les poumons,les sinus et le nez.

Elle renforce le système nerveux ,améliore le système circulatoire .Elle agit en tant qu’anti-oxydant très puissant.

Elle aide à la synthèse des hormones,à l’absorption du fer.Elle permet de lutter contre l’apparition des rides,donc de lutter contre les effets du vieillissement.Une de ces principales fonctions est d’aider le corps à fabriquer le collagène,une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau,des ligaments et des os.

Entre autres, elle contribue au maintien de la fonction immunitaire,elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux.

Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres.

Donc il est très important de consommer beaucoup d’aliments qui contiennent de la vitamine C qui est primordial pour notre santé.

Vitamine D : prévient l’ostéoporose et le cancer, on la retrouve dans le poisson (thon rouge, saumon, hareng) et les fruits de mer (huîtres). L’exposition au soleil l’active.

Vitamine E : fort antioxydant qui maintient la jeunesse des tissus et des organes.

Vitamine K : Le Co-enzyme Q10, proche parent de la Vitamine K par sa structure chimique, est aussi un antioxydant, c’est à dire qu’il protège l’organisme des dommages causés par les radicaux libres (stress oxydatif). Ce co-enzyme, qui agit comme une vitamine dans l’organisme, active la production d’énergie sur le plan cellulaire. Tous les processus physiologiques qui exigent une dépense d’énergie ont besoin de Co-enzyme Q10. Il est d’ailleurs présent dans tout l’organisme, notamment dans le coeur, les muqueuses des gencives et de l’estomac, dans les tissus de tous les organes qui jouent un rôle dans le système immunitaire, dans le foie, les reins et la prostate. D’où son autre nom d’ubiquinone (qui a la même éthymologie que le mot “ubiquité”, qui veut dire “omniprésence”).


[Total : 2    Moyenne : 2/5]

En 1974, sous l’instigation du directeur de l’Institut de recherche de Médecine Traditionnelle Tibétaine, l’Institut de Recherche Botanique de Tanaduk et l’Institut de Médecine Tibétaine du Dalaï Lama, l’on fonda une coopérative, dont le but est de supporter l’enseignement de méthodes de culture sauvage du fruit.

Un autre but principal est de contrôler la distribution de ces précieuses baies de telle sorte qu’on réponde d’abord aux besoins des médecins, des cliniques traditionnelles Tibétaines et de la population locale. On veille aussi à ce qu’il n’y ait pas de surproduction exhaustive de ces fruits. Seul le surplus est vendu pour la consommation mondiale pour que tout le monde puisse goûter aux vertus de ce “fruit du bonheur”.

goji-sauvage-baies

Quantités à prendre pour une effet thérapeutique:

1/4 de tasse à mesurer (60 ml) par jour pour maintenir un système immunitaire fort et pour prévenir des problèmes de santé.

1/4 à 1/2 tasse ou plus par jour pour des conditions de santé plus difficiles. Il n’y a pas de limite à la consommation de goji qui n’est pas un médicament mais un fruit.

Façons de consommer les baies de Goji:

Les manger nature comme des fruits secs (goûté, apéritif) .Ou les broyer dans un moulin à café, ensuite les soupoudrer sur les céréales, le yogourt etc. Vous pouvez les laisser tremper dans de l’eau ou à du jus de fruit pour en faire un jus, ensuite manger les fruits gonflés du cocktail. Vous pouvez utiliser ces baies de goji dans toutes sortes de recettes culinaires.

Consommez quotidiennement ces fruits pour un minimum de six mois pour vérifier par vous-même et sur vous-même tous les bienfaits qu’ils vous apportent.

Ingrédients et nutriments du Goji:

Le docteur Earl Mindell déclare dans son livre ”The Vitamin Bible” que les scientifiques en analysant la baie de Goji n’étaient pas préparés à recevoir ce qu’ils ont découvert.

”Ce petit fruit s’est révélé être probablement l’aliment le plus puissant sur la planète.”

Ceci explique pourquoi les habitants de l’Himalaya vivent 100 ans ou plus. Donc ils vivent plus longtemps, plus joyeux et en meilleure santé que la plupart des Occidentaux, sans cancer, sans diabète, sans maladie cardiaque, sans cholestérol,sans arthrite, sans dépression et sans dysfonctionnement sexuel.

La baie de goji contient 22 polysaccharides, dont:

4 POLYSACCHARIDES exclusifs au GOJI, molécules maîtresses qui commandent et harmonisent toute l’activité du système immunitaire: les cellules-T, NK, la production d’enzymes spéciaux et des cellules blanches du sang, les immunoglobulines IgG et IgA, etc.. L’activité totale miraculeuse du Goji vient de cette synergie entre tous ses nutriments et ses quatre polysaccharides exclusifs.

Une de ces polysaccharides est un sécrétagogue puissant – une substance qui stimule la glande pituitaire à secréter l’hormone de croissance et de rajeunissement. Le goji, est le plus puissant aliment anti-viellissement, il arrête rapidement le vieillissement des cellules et inverse le processus chez les gens âgés. Cette hormone stimule la sécrétion de la glande pituitaire et aide à construire le système musculaire et à réparer les cellules de la peau..

Bienfaits principaux des polysaccharides du GOJI selon des études en laboratoires:

– Fortifie et équilibre le système immunitaire.

– Freine et inhibe la croissance des tumeurs.

– Réduit et neutralise les effets secondaires
de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

– Favorise la normalisation de la tension artérielle.

– Prévient et combat les maladies auto-immunes.

– Aide à équilibrer le taux du sucre sanguin.

– Agit comme un anti-inflammatoire.

– Abaisse le taux de cholestérol et des lipides dans le sang.

– Favorise l’absorption du calcium.

Autres constituants:

18 acides aminés dont les 8 essentielles à la vie. Six fois plus que le pollen d’abeille.

21 minéraux et oligo-éléments dont 124 ppm de germanium. Suivant des études Japonaises, le germanium est utilisé pour le traitement du foie, des poumons, de l’utérus, du cancer cervical et des testicules, neutralise la formation de l’ion d’hydrogène en supprimant la formation de l’ADN cancéreux. Beaucoup d’autres études confirment la diminution de reproduction des cellules cancéreuses.
Des concentrations très élevées en Vitamines A, C, E, B1, B2, et B6.

La concentration en vitamine C est 500 fois plus élevée que dans le jus d’orange.

¼ de tasse de baies séchées de Goji contient 4 grammes de fibres diététiques et 4 grammes de protéines.

Bétaïne protège l’ADN, améliore la mémoire et favorise le fonctionnement du foie et la croissance des muscles.

Béta-sitostérol pour le traitement de l’hypertension et du cholestérol, de l’impuissance sexuelle et de l’hypertrophie de la prostate.

Solavetivone antibactérien et antifongicide.

Une gamme complète d’anti-oxydants incluant le béta carotène, la zéaxanthine et la lutéine pour la protection et l’amélioration de la santé des yeux.

Cyperone, un sesquiterpène bénéfique pour le cœur et la réduction de la tension artérielle, aussi pour les problèmes de menstruation et de ménopause.

Physaline pour le traitement de la leucémie, l’hépatite B, le cancer, le système immunitaire.

C’est donc l’aliment le plus complet sur la planète

En éléments nutritifs, c’est le fruit le plus puissant et le plus complet sur la planète

Le goji est le plus puissant aliment anti-viellissement, il arrête rapidement le viellissement des cellules et inverse le processus chez les gens âgés. Il stimule la sécrétion de la glande pituitaire et active l’hormone de croissance rajeunissante.

Raisons principales de tous ces bienfaits:

1- L’activité antioxydante du goji Lycium Tibeticum est 5 fois plus élevée que le meilleur des anti-oxydants.

2- Sa force de vie est 7 fois plus élevée que tout autre aliment.

3- Niveau vibratoire 3 fois plus élevé que tout autre aliment.

4- La valeur nutritive de ce fruit séché est 3 fois plus grande qu’un jus chinois de Lycium barbarum.

5- Deux onces de Goji Lycium Tibeticum équivaut à 6 onces de tout jus chinois de Lycium Barbarum.

William de Montpellier dans le sud de la France a mis en pot les baies de goji agoji, les graines, simplement placées dans du terreau, un peu d’eau (mais pas trop) et voilà le résultat au bout de 1 mois...

plant-goji-graines-himalaya

Les graines lui ont donné de jolis petits plants de goji, il profitera dans les moins qui viennent d’une plante d’intérieur, issue des baies naturelles de goji.

graines-goji-himalaya

Merci pour ces photos.

Culture des plants de Goji

Le Goji tibétain original est devenu populaire grâce à son utilisation dans la médecine tibétaine et parmi les peuples nomades de ces régions. Le Tibet est l’endroit le plus plus haut sur la Terre et où l’on trouve le Lycium le plus pur avec l’énergie nutritive la plus riche.

Voici une description de l’approche de la conservation et la culture. Les plantes médicinales peuvent être produites de trois façons. (1) culture intensive : la monoculture dans une zone relativement petite en utilisant des engins agricoles modernes. (2) La régénération naturelle: la collecte et la propagation de plantes de grandes zones protégées où elles poussent sans l’intervention humaine. (3) Semi-intensive production: le semis ou la plantation de plantes médicinales ainsi que les plantes qui poussent normalement dans leur habitat naturel. Cela peut être fait sur le sol et l’autorisation de replantation dans des sites de culture. La troisième approche combine des caractéristiques de la première et de seconde. Les herbes sont semées ou plantées, comme dans la culture intensive, tout en conservant un environnement de régénération naturelle.

L’Institut Tanaduk a choisi la troisième approche. Partout dans la nature, les plantes se renforcent l’une l’autre. Elles sont fonctionnellement interdépendantes pour former une communauté. L’expérience acquise de la production de médicaments traditionnels montre que la qualité des plantes trouvées dans ce type d’habitat est plus élevé que celui des plantes produites en monoculture. En plus de la plantation d’herbes, notamment les plans de projet étudie les moyens de la conservation des plantes médicinales (en particulier des espèces rares et menacées) par le biais de la conservation ex-situ et le suivi des populations naturelles.
Le producteur-récoltant suit les règles et les pratiques les plus strictes dans le choix des site de cueillette, des emballages et de l’entreposage des baies sauvages pour le seul représentant en France.
Il se conforme aux exigences rigoureuses de certification GMP (Good Manufacturing Practices) et les baies séchées sont également certifiées par la A.T.G.A. (Australian Therapeutic Goods Administration). Les standards australiens sont parmi les plus élevés du monde.
Ces standards concernent :
– les locaux de conditionnement des baies,
– les terrains environnants,
– l’équipement,
– le personnel et sa formation,
– l’hygiène et les services sanitaires,
– la purification de l’eau et de l’air,
– et enfin, la production dans son ensemble.
L’eau utilisée provient du propre puits artésien du producteur-récoltant. Des tests de laboratoires internet et externes s’assurent de l’absence de pesticides, de métaux lourds comme le plomb, l’arsenic, le mercure et le cadmium.
Un personnel qualifié vérifié les lieux de récolte, le sol et la qualité de l’eau qui sort arroser les vignes et les plants de Goji.
Le séchage des baies est effectué dans des fours à basse température constamment contrôlée afin de s’assurer, avant d’être emballées, qu’elles sont bien sèches et stérilisées.
Enfin, les baies séchées sont empaquetées sous vide dans un emballage d’aluminium enrobé d’un film plastique de qualité alimentaire. De la sorte, elles peuvent facilement se conserver chez vous plusieurs années.

Nomenclature végétale : Lycium chinense ou Tibeticum, de la famille des Solanaceae (pomme de terre, aubergine, tomate, piments…).
Origine : Tibet, Mongolie
Description : petit fruit ressemblant à une petite cerise allongée.
Implantation : zones tempérées et plein soleil, sol alcalin plutôt sec. Il faut quatre années avant qu’il puisse être récolté.

Autres emplacements de culture du Goji

Ile d’Orcas : Neuf cents acres sur cette île minuscule située à Washington, Etats-Unis d’Amérique, sont employées pour cultiver des graines et des plantes importées d’Himalaya.

Monastère de Ganden Shartse
: Cet institut sans but lucratif pour la conservation de la sagesse bouddhiste et de la culture de l’Himalaya est situé à Mongod, Inde, et travaille en coopération avec 20 monastères. Plusieurs de ces monastères aident à cultiver des plantes botaniques rares mises en danger.

Nauti : Nauti est un village dans la zone de Chamoli d’Uttaranchal en Inde. La terre est disponible pour la culture environ 250 kilomètres loin du Dehra Dun À 2.000 mètres d’altitude dans la zone de Chamoli de l’état d’Uttaranchal. L’université de Garhwal à Srinagar est près de l’emplacement proposé de culture. C’est là doù les chercheurs pensent récolter l’appui intellectuel et stimuler la collaboration avec le service de botanique.

Kalimpong : Kalimpong est idéalement situé avec le meilleur atout climatique en Inde, sinon dans le monde.  C’est le paradis d’un jardinier et les entreprises principales sont des écoles et des pépinières.  C’est d’ici que le plus grand nombre des variétés de fleurs et d’orchidées sont exportées dans le monde. Il est central et facilement joignable du Sikkim, du Népal, du Bhutan, et le Doars où davantage de travail de culture peut être entrepris.

Taktse : Cet emplacement en Inde instruit 200 moines.  L’emplacement a plus de 100 acres de terre et le travail est déjà en marche avec la culture de quelques plantes médicinales. Son plan global est de présenter les plantes médicinales sur une base commerciale de sorte que le montant aille vers l’entretien des étudiants de l’institut de Tsuklakhang. Les moines étudiants seront impliqués dans la culture de ces plantes médicinales.”

Sources : Dr. Jigme Dorje, Directeur des recherches du Tanaduk Botanical Research Institute


[Total : 6    Moyenne : 2.8/5]

Le goji est présenté comme le « fruit miracle de l’Himalaya», et vous allez probablement en entendre parler dans les mois ou les années qui viennent, au même titre que le Ginseng, l’Aloe vera, le silicium organique ou le Noni.

Car après le succès du goji dans les pays anglo-saxons, la petite baie chinoise ne saurait tarder à être distribuée en France à une plus grande échelle. “Goji” est le nom commercial du Lycium barbarum (et Lycium chinense, espèce très proche), Wolfberry en anglais.

Expérience personnelle

Mon propos est de faire ma propre enquête sur les vertus extraordinaires qu’on lui prête, et préciser les indications médicales pour lesquelles le Goji est vraiment efficace.  J’ai commencé par ailleurs à faire une cure de gojis (une grosse cuillère à soupe tous les matins). Pour ce qui est de mon cas (pleine santé !) les effets ont commencé à se faire sentir à partir d’une semaine environ : un tonus prodigieux, rappelant quelque part le tonus obtenu lors d’un régime macrobiotique.

Précisons que j’ai l’intention de distribuer cette petite merveille venue d’Asie, et que c’est dans l’objectif d’être crédible que j’entreprends cette démarche. J’ai l’autorisation de traduire Wolfberry: Nature’s Bounty of Nutrition and Health du Prof. Paul M. Gross (« the berry doctor ») qui est l’ouvrage de référence sur le goji, détaillant les nombreuses études médicales qui ont été conduites depuis une vingtaine d’années. Ce que je ferais si j’en trouve le temps. L’article dans Wikipédia sur le “Wolfberry” est exemplaire, et est en partie le fruit de son travail. Les études ont été essentiellement conduites en Chine, sur le Lycium barbarum et le Lycium chinense.

Un autre médecin américain, le Dr Bradley Dobos, phytothérapeute qui s’est spécialisé en médecine tibétaine et est devenu célèbre dans cette discipline, affirme avoir travaillé sur les bienfaits de la baie depuis de nombreuses années, et être à l’origine du terme « goji ». Il affirme également qu’il y a de nombreuses espèces de lycium sauvages qui poussent dans les régions himalayennes, qu’il a fait un travail de sélection des espèces et des plants les plus intéressants et de les avoir mis en culture, aussi bien dans les régions himalayennes qu’aux USA.

himalaya-goji-berries-baies-de-gojis

A l’inverse Paul Gross ainsi que plusieurs journalistes ayant enquêté sur le sujet, affirment que le lycium sauvage himalayen est excessivement rare, et que la  quasi totalité des produits qu’on trouve sur le marché proviennent des cultures de Chine centrale.

Le goji a été déclaré « TRESOR NATIONAL » par la commission scientifique et technologique du gouvernement chinois, et serait devenue l‘arme secrète des  nageurs chinois pour figurer dans les équipes olympiques.

Le magazine Time a déclaré le goji « SUPERFRUIT DE L’ANNEE » en 2006. Voici la phrase, tirée d’un article intitulé “A taste of the future” : This year’s breakout was  the Himalayan goji berry, said to be a source of energy and longevity . Il s’agit en effet de la percée économique du Goji, aussi bien sous forme de jus que de baie séchée ou  encore sous forme d’extrait mis en gélule. Cette percée s’inscrit dans le créneau des “superfruits”, champions des antioxydants 100% naturels.

Historiquement, ce sont les travaux du nutritionniste contesté Earl Mindell , qui ont mis en évidence les propriétés exceptionnelles du goji. Surfant sur ses  travaux, la société  Freelife, qui affirme avoir isolé l’espèce de Lycium la plus intéressante et l’avoir mise en culture, a connu un important développement  économique en distribuant et  commercialisant le jus de goji par le biais du marketing de réseau.
L’utilisation de l’image de l’Himalaya et du Tibet, terre mythique et mystique, est surtout une affaire de marketing. Car la baie de Lycium barbarum fait l’objet de cultures intensives en Chine centrale (province du Ningxia), en Mongolie intérieure et en Chine du sud-est et ces régions sont les principaux pourvoyeurs du fruit.
Le goji du Ningxia serait de bonne qualité en raison de la richesse des sols de cette région, dit-on.

Mais il exsite un développement des cultures de goji dans d’autres endroits que la Chine. Il en existerait également dans des régions himalayennes telle que le Népal ou le Kashmir.

La plante

Le Lycium barbarum fait partie de la famille des Solanacées, au même titre que la tomate, la pomme de terre ou l’aubergine. C’est en fait une plante relativement commune dans nos régions , et plus particulièrement en Corse semble-t-il. Mais les agriculteurs chinois la cultivent depuis longtemps et ont sélectionné des plants qui possèdent des principes actifs en plus grand nombre. L’autre espèce présente en Chine, le lycium chinense est considéré comme une espèce très proche du lycium barbarum. Les baies sont abondamment consommées (plus petite et légèrement plus sucrée), et font partie, comme le lycium barbarum, de la pharmacopée de la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

La composition des baies de goji :

19 acides aminés, en quantité exceptionnelle, dont l’Arginine, la leucine. Rappelons le rôle de ces molécules organiques : synthèse des protéines, fourniture d’énergie, précurseurs des hormones et enzymes… ;

– des macro-éléments intéressants (dans une proportion similaire aux graines de lin), en particulier magnésium et potassium

–  21 oligo-éléments en dosage quasi parfait, avec en particulier du cuivre, du zinc, du fer et surtout du sélénium (antioxydant majeur). En revanche P. Gross ne mentionne pas d’importantes quantités de germanium

vitamine C (dans la même proportion que les épinards, donc un taux élevé mais on est loin des proportions annoncées sur certains sites).

vitamines du groupe B, notamment B2 (riboflavine) et B3 (niacine)

vitamine E

gamme complète d’acides gras essentiels (poly-insaturés) en proportion inégalée dans une baie : oméga 6 en majorité et oméga 3 ainsi que d’autres acides gras et un phytostérol.

caroténoïdes : bêta-carotène, lutéine et surtout zéaxanthine, abondamment étudiée. Les caroténoïdes favorisent la protecteur de la vision, du cerveau, de la peau, du système circulatoire et de l’ensemble de l’organisme (risque de maladies dégénératives et neurodégénératives). Le goji contient divers autres flavonoïdes, composés phénoliques et pigments terpéniques.

polysaccharides (au moins 8), les micronutriments les plus recherchés et étudiés du Goji, molécules mères complexes (formes de glucides) qui, comme dans la spiruline et les champignons médicinaux, où leur action a fait l’objet de multiples études, régulent et surtout stimulent les mécanismes de défenses naturelles. En tant que source de fibres solubles propices au développement des bonnes bactéries de la flore intestinale, ils agissent comme prébiotiques. Aussi présence de 6 monosaccharides.

– autres micro-nutriments faisant l’objet d’études : taurine, bétaïne, pyrroles silybines-like, amides phénoliques, scopolétine, bêta-systérol (régulateur de la tension artérielle et du métabolisme du glucose et du cholestérol), acide p-coumarique et ellagique, et quelques autres (in Paul Gross, p125) dont la solavétivone (antibactérien et fongicide), la cypérone et la physaline (défenses naturelles et système sanguin).

Valeur ORAC : parmi les aliments qui détiennent le plus haut taux ORAC (oxygen radical absorbance capacity, une méthode qui permet de mesurer la capacité d’absorbtion des radicaux oxygènes par analyse du sang après ingestion de l’aliment), le goji figure dans le peloton de tête, et même en tout premier selon plusieurs analyses, auprès duquel le site Pharmanath semble avoir demandé de tester le goji.
Toutefois, cette mesure ne tiendrait compte que des antioxydants hydrosolubles, aussi emploie-t-on parfois un autre échelle, la TAC (Total Antioxydant Capacity), qui elle mesure également les antioxydants liposolubles indépendamment des hydrosolubles ; cf l’article de Health and food.

C’est bien-sûr dans la richesse de ses micronutriments et de leur synergie qu’il faut chercher l’explication des propriétés exceptionnelles des baies de goji, et leur action sur de si nombreuses fonctions du corps humain. Mais il faut rajouter le haut taux vibratoire, mesuré par les radiesthésistes (qui se mesure en bovis). Les taux mesurés pour le Goji-himalaya semble exceptionnels. Cela explique probablement la dimension énergétique du goji, est son effet régénérant, détoxinant que de plus en plus de personnes attestent. Notons que pour conserver son taux vibratoire, les baies doivent être conservées avec soin : au frais, au sec et dans un endroit sombre si possible. Aurait-on trouvé avec le goji l’aliment “miracle” du prochain millénaire ??
Je ne sais pas mais ce qui est sûr c’est que beaucoup de personnes ont des résultats très intéressants et même très prometteurs, qui se transmettent de bouche à oreille et qui expliquent le  un peu partout dans le monde et dit-on, aussi parmi plusieurs stars internationales.

Remarque concernant le tableau 8 présenté p. 39 du livre du Dr Paul Gross qui compare les taux d’acides aminés du goji avec la myrtille, les épinards, les graines de lin et la papaye. On remarque des quantités importantes d’acides aspartique et glutamique, de leucine, proline, arginine, threonine, serine, glycine, alanine et d’autres acides aminés sans oublier le tryptophane, précurseur de la mélatonine, l’hormone du sommeil. Il contient également de la bétaïne qui possède un rôle de protection de la fonction hépatique primordial (utilisée par le foie pour produire de la choline, aide à réduire le niveau d’homocystéine) et protège l’ADN.

Les bienfaits et les indications

1) En phytothérapie occidentale, l’utilisation des feuilles est connue

Jean Valnet préconisait dès 1972 l’utilisation des feuilles pour :

– toux spasmodiques ; – irritation laryngée des orateurs ; – hypertonie gastrique ; – sueurs des tuberculeux ; – dysménorrhées ; – prostatisme

Mais il ne cite pas les fruits.

2) En médecine traditionnelle chinoise

Le vrai nom du goji est GOU QI ZI (prononcer Goutchizi). C’est un des grands remèdes de la Médecine chinoise, qu’on retrouve dans de nombreuses formules thérapeutiques. En MTC on dit qu’il nourrit le sang et le Yin. Doux, neutre, il nourrit et tonifie le Foie et les Reins (il traite le yin faible). Et les yeux sont la porte de sortie du foie… Il s’emploie notamment pour les personnes du troisième âge, lorsque le Yin est déclinant. La tradition chinoise est confirmée par une récente étude occidentale au cours de laquelle les malades ont ingéré environ 50 g de baies de lyciet par jour. Leur vision s’est considérablement améliorée.

Autres indications traditionnelles : lubrifie les poumons (traite la toux chronique), agit sur l’état de la peau. Il est d’ailleurs beaucoup utilisé dans plusieurs pays d’Asie en cosmétologie. Consommé tel quel ou bien en décoction, il est utilisé lors des signes de vide du Foie et des Reins tels que : dorsalgie, faiblesse des lombaires et des genoux, sciatique, impuissance, stérilité masculine et éjaculation précoce, régulation de la tension, hépatite, syndrome d’amaigrissement diabétiforme… Les feuilles aussi sont utilisées : dans les inflammations hémorroïdaires, les pertes blanches.

Cf les ouvrages suivants : L’herboristerie traditionnelle chinoise de Pierre Sterckx, Médecine chinoise du Dr Lihua Wang, Maladies et Symptômes en MTC de Philippe Sionneau.

Donc l‘indication traditionnelle principale du goji sont les troubles visuels (par vide de Jing et de sang) avec des signes comme : diminution de l’acuité, mouches volantes devant les yeux, éblouissement, yeux secs ou douloureux, cataracte, conjonctivite… et la dégénérescence maculaire .

Remarques : Jing signifie « essence vitale », et avec le Qi et le Shen, il est l’un des “trois trésors” en MTC. En remontant le Jing, le goji est un pourvoyeur de la vitalité des reins, responsables des fonctions essentielles de la vie : naissance, croissance, reproduction et développement


[Total : 4    Moyenne : 4/5]

Goji, Fruit du Lycium Barbarum ou Lyciet commun appelé aussi “Epine du Christ”.
Plante naturellement répandue dans de nombreuses régions du globe.

Les Lyciets sont des arbustes de 1 à 3 mètres à feuilles caduques à fleurs violettes à corolle fournissant de petites baies rouges.
Les médecines traditionnelles tibétaines et chinoises utilisent les baies depuis des millénaires.
L’indice ORAC (mesure du pouvoir anti oxydant) est le plus élevé de tous les aliments connus, soit jusqu’à 20 fois plus que les meilleurs agrumes.

goji-himalaya-ningxia

Le GOJI est LE fruit le plus anti-oxydant au monde et contient entre autre 400fois plus de Vitamine C que l’orange.
Le succès du GOJI, selon diverses études, proviendrait de plusieurs nutriments – dont les polysaccharides – que l’on y trouve, et notamment:
19 acides aminés constituant un bloc de protéines incluant les 8 vitamines essentielles pour la vie. L’on dit que ce serait un cas unique dans le monde des plantes.
21 minéraux et oligo-éléments, incluant le germanium, très rarement trouvé dans les aliments.
13% de plus de protéines que dans le blé entier.
• Une gamme complète de caroténoïdes incluant le bêta carotène, (meilleure source que les carottes) et la zéaxanthine (importante pour les yeux).
400 fois plus de vitamine C que dans l’orange!
• Les vitamines B1, B2, B6, B12 et la vitamine E (très rare dans la nourriture, elle se trouve seulement dans les grains entiers).
Acides gras essentiels et Oméga 3 facilement assimilables, indispensables au cerveau et au système nerveux, (aide les personnes dépressives, diminue le stress, augmente la mémoire et la concentration, et aide à régulariser le cholestérol).
Bétaïne, utilisée par le foie pour produire de la choline, aide à réduire le niveau d’homocystéine et protège l’ADN.
• Le fruit du GOJI est la plus grande source d’antioxydants et de caroténoïdes connue parmi tous les aliments. Il aide efficacement à conserver un foie en bonne santé et donne beaucoup d’énergie, surtout lorsqu’il est pris le matin.
• Quatre types de polysaccharides qui fortifient le système immunitaire. Ces polysaccharides sont des «molécules maîtresses» qui commandent et contrôlent les plus importants systèmes de défenses du corps.

Le fruit du GOJI est le plus puissant aliment anti-vieillissement existant sur Terre.
Il stoppe le vieillissement des cellules six heures après l’absorption de quelques fruits.
Le GOJI est capable d’inverser, à un stade beaucoup plus précoce, l’évolution du sang des personnes âgées.
Il stimule la sécrétion, par la glande pituitaire, de l’hormone de croissance du rajeunissement.

Elle est rouge orangé, ovale et pousse en Asie. En Chine, cette petite baie est connue depuis des siècles pour purifier le sang, le foie, les reins et chasser la fatigue. Récemment, on a découvert que le goji est un concentré d’antioxydants, les actifs stars de la lutte antivieillissement et antifatigue.
Le goji stimule la production de macrophages, des cellules indispensables à une bonne immunité et donc à un hiver serein. Des vertus qui s’expliquent par une composition hors du commun : 30 minéraux et oligoéléments différents, des antioxydants, des acides gras essentiels, des vitamines, des acides aminés… Bref, le goji renferme la quasi-totalité des nutriments indispensables à notre organisme.
Alors quel intérêt présente ces baies ? Et bien, ce serait le fruit le plus riche au monde par sa composition exceptionnelle en nutriments, un peu comme l’algue spiruline ou l’orge vert.

Bref un aliment NOURRISSANT, c’est-à-dire ne se contentant pas de remplir l’estomac mais apportant aux cellules des matériaux pour entretenir et reconstituer le corps.

Comme c’est un fruit sec, il est facile à consommer : des fruits secs se transportent facilement ; on peut donc les prendre en en-cas ou alors les mélanger à un yaourt ou une salade de fruit qu’ils rendent beaucoup plus nourrissants.

Autre point intéressant, les baies de Goji ne font pas grossir. La dose quotidienne conseillée est de 20g pour commencer puis ensuite 10g soit 36 calories environ comme un yaourt maigre. Beaucoup plus intéressant à grignoter que du chocolat ou des bonbons et tout aussi facile, de texture, de taille, et de goût (acidulé) agréables.

Le seul apport de vitamine C lié à l’effet stimulant des défenses immunitaires en fait un aliment utile pour cette rentrée à risque épidémique.

Il stimule la sécrétion de la glande pituitaire et active l’hormone de croissance rajeunissante.

Le goji favorise une meilleure digestion, et un meilleur traitement des déchets et des bons nutriments, et ainsi favoriser la perte de poids.
Le Goji est un allié indispensable pour les gens qui désirent améliorer leur condition de santé, garder la forme et afficher un meilleur poids.

Véritables concentrés d’énergie, le goji riches en minéraux et en oligo-éléments, Il est conseillé pour les efforts physiques de longue durée : randonnée, ski de fond, tennis, vélo… Excellent complément alimentaire pour le sport et diététique du sportif.

Le goji est un aphrodisiaque masculin et féminin naturel recherché censé donner une vigueur sexuelle incomparable ! Réputé comme un puissant aphrodisiaque naturel et stimulant de la libido et du plaisir sexuel pour les hommes comme pour les femmes! Il est l’anti-âge parfait grâce à ses puissants antioxydants !

Le lycium Barbarium de Agoji est une plante endémique à L’HIMALAYA , Le goji peut pousser jusqu’à 5000 mètres d’altitude et plus.

himalaya-goji

L’Himalaya, la plus haute chaîne de montagnes du monde (8.848 m à l’Everest), en Asie, s’étendant sur 2.800 km, de l’Indus au Brahmapoutre, large de en moyenne de 300 km entre le Tibet et la plaine indo-gangétique. On y distingue, du sud au nord : une zone couverte d’une jungle épaisse, le terai; une zone de collines et de moyennes montagnes (les Siwalik) ; au-dessus de 5.000 m, la zone des glaciers et des neiges éternelles qui forme l’Himalaya proprement dit, limité par les hautes vallées de l’Indus et du Brahmapoutre ; celle-ci est dominée au nord par le Transhimalaya. Chaîne plissée, d’âge alpin, l’Himalaya est une importante barrière climatique et humaine.
L’Himalaya, en sanskrit « demeure des neiges », (him « neige » et alaya « maison, demeure »), ou chaîne de l’Himalaya, est un ensemble de chaînes de montagnes s’étirant sur plus de 2 400 km de long et large de 250 à 400 km, qui sépare le sous-continent indien du plateau tibétain dans le sud de l’Asie. Il débute, à l’ouest au Nanga Parbat au Pakistan et se termine, à l’est au Namche Barwa au Tibet. Cet ensemble montagneux, délimité à l’ouest par la vallée du fleuve Indus et à l’est par la vallée du fleuve Brahmapoutre, couvre une aire d’environ 600 000 km².
L’Himalaya abrite les plus hautes montagnes du monde, soit les 14 sommets qui culminent à plus de 8 000 mètres d’altitude, dont le mont Everest, le plus haut de tous. Ces hauts sommets ont donné lieu à de nombreuses expéditions d’alpinistes renommés et ont tous été conquis.

Interlude :

goji-jus-de-fruit-goji-ananas-alice-miss-agoji-2

En été, l’équipe de agoji.com aime consommer son Goji dans des jus de fruit!! Laissez tremper les baies dans un verre de jus de fruit (cocktails de fruits), 2h heures minimum (toute la nuit possible, pour le boire le matin a jeun) au réfrigérateur, et dégustez vos baies moelleuses, gonflées du jus de fruit, pour amplifier le plaisir. Le jus de fruit prendra aussi dans la nuit la teinte rougeâtre du Goji, le carotène s’infuse et colore de rouge la boisson.
Le bon coup de pouce du matin!? c’est le cocktail aux gojis!!
Fresh and power full !!

goji-jus-de-fruit-goji-ananas-alice

Voici le fruit de Goji dans son emballage, et plongé  dans votre cocktail du matin!

goji-jus-de-fruit-goji-ananas-alice-1

Une bonne boisson du matin,  fraîche et naturelle, goutez-y!!

alice-goji

Après 1 heure de “bain” (photo), le goji a grossi et a absorbé le cocktail de jus de fruits, il pourrait y rester la nuit pour encore gonfler. La baie encore plus  tendre le lendemain matin, est aussi plus goûteuse et énergisante.

Que la force des Gojis soit avec vous !!!

 

Achetez aussi sur la boutique AGOJI de l’huile de graines de Goji en capsules.

Huile de racines de Goji, concertée d’antioxydants naturels, anti-âge et aphrodisiaque naturel.

60 gélules de Goji, concentré d’énergie dans le creux de la main, très facile à consommer.

Capsule de l´extrait le plus pur, très riche en vitamines, ressentez son effet concentré !

Prendre 2 à 4 gélules végétales par jour, selon l’effet recherché, estomac vide de préférence.


[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Le Goji est le nom commercial de la baie du Lyciet commun, ou Lyciet de barbarie, de la famille des Solanaceae.

Originaire de Chine, il se présente sous la forme d’un petit fruit ressemblant à une petite cerise allongée. Il est apprécié pour son goût (légèrement sucré, peu acide) et on lui accorde en Asie de vertus médicinales et il est souvent commercialisé sous forme séchée ou sous forme de jus (généralement mélangé à d’autres jus de fruits).

Origine

L’origine de ce lycium n’est pas connue avec précision.

Il est aujourd’hui cultivé surtout en altitude, du nord-ouest de la Chine à la Mongolie.
goji_super_fruit_himalaya_antioxydants

Culture

Le Goji est réputé préférer les zones tempérées et le plein soleil, un sol alcalin plutôt sec. Il faut 4 ans avant qu’il puisse être récolté. C’est une plante qui ne supporte pas de températures inférieures – 22 °C.

Il est faux de croire que le goji est de meilleure qualité quand il est cultivé en Himalaya car il n’y a aucun producteur de goji dans ces régions, mais il peut y pousser naturellement. Cette information est purement basée sur le marketing des compagnies à pallier multiples. D’autres affirment que le goji sauvage qui pousserait à très haute altitude serait plus nutritif, ce qui semble impossible étant donné qu’à 4 500 mètres, la plante ne se développe plus, et qu’au delà, la couverture de neige est permanente.
Valeur nutritive, ou médicinale

Depuis des millénaires, les baies de Goji sont consommées en Asie et sont réputées, pour leurs nombreuses propriétés supposées : bonnes pour la santé, source d’énergie et de vigueur sexuelle.

Relativement riche en vitamines, en minéraux et en oligoéléments, la baie est souvent présentée comme un “superfruit”. C’est aussi une très importante source d’antioxydants avec une très importante proportion de caroténoïdes, mais aussi quatre polysaccharides (sucre) propres aux cocktail ou mélange de plusieurs jus additionné de goji car ces 4 polysaccharides sont les sucres qui proviennent des différents jus de pomme, poire, pêche et autres que plusieurs compagnies ajoute dans leur bouteille. Les baies de Goji contiennent :

* 18 sortes d’acides aminés, en quantités huit fois supérieures à celles trouvées dans le pollen. Elles contiennent les huit acides aminés essentiels, dont le tryptophane et l’isoleucine;
* 21 oligo-éléments, du zinc au fer en passant par le cuivre, le sélénium et le phosphore;
* à poids égal, plus de bêta-carotène que les carottes;
* des vitamines, dont B1, B2, B6, C et E;
* des bêta sistérols, aux propriétés anti-inflammatoires[réf. nécessaire].

Le goji permettrait de renforcer les défenses immunitaires (propriétés anti-inflammatoires), de faire baisser la tension artérielle, le taux de cholestérol et de sucres dans le sang, d‘améliorer l’assimilation du calcium, et de soulager le foie.

Le goji est présenté comme pouvant être utile dans les cas de fatigue, de faiblesse immunitaire, d’hypertension, d‘infection urinaire, d’excès de cholestérol, de prévention des troubles oculaires. Certains chercheurs estiment que cette baie fait partie des aliments qui pourraient retarder le vieillissement cellulaire.

Variétés

Sur plus de 40 espèces de lycium listés, seules deux sont vraiment commercialisées ;

* le Lycium barbarum ; le plus riche en vitamine, minéraux et antioxydants. Il est principalement utilisé pour des propriétés thérapeutiques, et a été scientifiquement étudié.
* le Lycium chinense (improprement aussi appelé Lycium tibeticum). Il est en vente dans plusieurs marchés chinois s’est depuis longtemps répandu hors de Chine, surtout utilisé comme nourriture typiquement chinoise.

Commercialisation

Le Lycium Barbarum ne peut être exporté légalement à l’état de fruit frais hors des régions où il est cultivé. Il est commercialisé principalement sous forme de jus, généralement pasteurisé ou irradié et souvent mélangé d’un certain pourcentage d’autres fruits, et de fruits déshydratés ou encore réduit en poudre.

Certains commerçants, surtout en Asie, sont spécialisé en transformation de Goji. Ils proposent ce produit en gélules, teintures, vins, etc.

On peut maintenant se procurer ce fruit en Asie, en Europe, en Amérique et un peu partout dans le monde.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le Lycium ou Lyciet commun est de la famille des Solanacées (comme l’aubergine, la tomate et pomme de terre). Tout comme ces solanacées, il n’est pas difficile à faire pousser.

Pour cultiver du Goji chez vous, prendre 2 ou 3 baies, les laisser tremper quelques heures. Puis couper les baies de goji en deux, les placer sur un papier.

Récupérer les graines de goji, les semer dans un peu de terre humide et chaude.

15 jours après germination, voilà vos plants de goji prêts à être mis en pot.

Cet arbuste très ramifié peut atteindre 2 mètres de haut. Il donne des petits fruits rouges comestibles et qui résistent très bien au froid. Il a été testé à -12° dans le Quercy. Mise à fruit en 3 ans environ. Les fruits doivent toujours être consommés séchés et jamais crus, le séchage fait chuter le taux d’alcaloïdes présent dans le goji comme dans beaucoup de solanacées.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

D’où provient le Goji?

80% de la production mondiale de Goji de la variété Lycium Barbarum pousse dans la province de Ningxia, une province du Nord de la Chine. La deuxième production la plus importante est en Mongolie Intérieure, une autre province de la Chine qui partage sa frontière avec Ningxia.

Il existerait aussi une production limitée au Cachemire, mais nous n’avons pas pu obtenir de confirmation à ce sujet.

Mais pourquoi le Goji du Ningxia est-il aussi populaire ?

Goji Ningxia Mongolie IntérieureNous avons déjà dit que le Goji est probablement le fruit le plus riche au monde en ce qui concerne sa valeur nutritionnelle. Nous ne serons pas surpris d’apprendre que ces deux territoires (Ningxia et Mongolie Intérieure) possède un sous-sol classé parmi les plus riches au monde.

En effet, ces deux provinces chinoises côte à côte sont situées sur le Plateau Himalayen, un très vaste territoire qui est traversé par le 6e plus grand fleuve du monde, le Huang He, ou Fleuve Jaune, reconnu pour transporter des sédiments très riches qui fertilisent tout le territoire.

Cette région possède un climat très rigoureux, avec des températures atteignant +30 degré Celcius l’été et jusqu’à -20 degré l’hiver.

Ce climat difficile qui exigent des propriétés particulières des plantes, jumelé au richissime sous-sol fertilisé par le majestueux Fleuve Jaune en font l’endroit idéal pour la culture du Goji, et pour en faire les fruits les plus riches en valeur nutritionnelle.

Selon nos calculs, la superficie totale de terre attribuée à la culture de Goji dans ces régions totaliserait 60 kilomètres carrés.

Les agriculteurs sont organisés la plupart du temps en coopérative, de manière à centraliser les efforts et faciliter la manipulation et l’exportation du Goji.

Ainsi, la qualité du Goji provenant du Ningxia est relativement uniforme et d’excellente qualité !
ningxia-himalaya-goji-naturel-biologique-agoji-antioxidant

 


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Méthode de récupération des graines de Goji à l’intérieur des baies séchées

graines de Goji à l'intérieur des baies séchées

Graines de Goji à l’intérieur des baies séchées

Faire tremper des Baies de Goji ( Lycium barbarum ) séchées dans de l’eau pendant plusieurs heures ( 2/3 heures) pour les réhydrater afin de les faire gonfler ce qui facilitera le prélèvement des graines . Puis les couper en 2 parties , ensuite les faire sécher sur du papier absorbant pour enlever l’excès d’eau . Il vous sera très facile de récupérer les graines . Placer les graines fraîchement récupérées sur du terreau ‘ spécial semis ‘ recouvrir d’un ou 2 mm de ce même terreau . La levée s’effectue dans les 15 jours à 20/22° C .

ACHETER DES GRAINES DE GOJI