[Total : 2    Moyenne : 2/5]

En 1974, sous l’instigation du directeur de l’Institut de recherche de Médecine Traditionnelle Tibétaine, l’Institut de Recherche Botanique de Tanaduk et l’Institut de Médecine Tibétaine du Dalaï Lama, l’on fonda une coopérative, dont le but est de supporter l’enseignement de méthodes de culture sauvage du fruit.

Un autre but principal est de contrôler la distribution de ces précieuses baies de telle sorte qu’on réponde d’abord aux besoins des médecins, des cliniques traditionnelles Tibétaines et de la population locale. On veille aussi à ce qu’il n’y ait pas de surproduction exhaustive de ces fruits. Seul le surplus est vendu pour la consommation mondiale pour que tout le monde puisse goûter aux vertus de ce “fruit du bonheur”.

goji-sauvage-baies

Quantités à prendre pour une effet thérapeutique:

1/4 de tasse à mesurer (60 ml) par jour pour maintenir un système immunitaire fort et pour prévenir des problèmes de santé.

1/4 à 1/2 tasse ou plus par jour pour des conditions de santé plus difficiles. Il n’y a pas de limite à la consommation de goji qui n’est pas un médicament mais un fruit.

Façons de consommer les baies de Goji:

Les manger nature comme des fruits secs (goûté, apéritif) .Ou les broyer dans un moulin à café, ensuite les soupoudrer sur les céréales, le yogourt etc. Vous pouvez les laisser tremper dans de l’eau ou à du jus de fruit pour en faire un jus, ensuite manger les fruits gonflés du cocktail. Vous pouvez utiliser ces baies de goji dans toutes sortes de recettes culinaires.

Consommez quotidiennement ces fruits pour un minimum de six mois pour vérifier par vous-même et sur vous-même tous les bienfaits qu’ils vous apportent.

Ingrédients et nutriments du Goji:

Le docteur Earl Mindell déclare dans son livre ”The Vitamin Bible” que les scientifiques en analysant la baie de Goji n’étaient pas préparés à recevoir ce qu’ils ont découvert.

”Ce petit fruit s’est révélé être probablement l’aliment le plus puissant sur la planète.”

Ceci explique pourquoi les habitants de l’Himalaya vivent 100 ans ou plus. Donc ils vivent plus longtemps, plus joyeux et en meilleure santé que la plupart des Occidentaux, sans cancer, sans diabète, sans maladie cardiaque, sans cholestérol,sans arthrite, sans dépression et sans dysfonctionnement sexuel.

La baie de goji contient 22 polysaccharides, dont:

4 POLYSACCHARIDES exclusifs au GOJI, molécules maîtresses qui commandent et harmonisent toute l’activité du système immunitaire: les cellules-T, NK, la production d’enzymes spéciaux et des cellules blanches du sang, les immunoglobulines IgG et IgA, etc.. L’activité totale miraculeuse du Goji vient de cette synergie entre tous ses nutriments et ses quatre polysaccharides exclusifs.

Une de ces polysaccharides est un sécrétagogue puissant – une substance qui stimule la glande pituitaire à secréter l’hormone de croissance et de rajeunissement. Le goji, est le plus puissant aliment anti-viellissement, il arrête rapidement le vieillissement des cellules et inverse le processus chez les gens âgés. Cette hormone stimule la sécrétion de la glande pituitaire et aide à construire le système musculaire et à réparer les cellules de la peau..

Bienfaits principaux des polysaccharides du GOJI selon des études en laboratoires:

– Fortifie et équilibre le système immunitaire.

– Freine et inhibe la croissance des tumeurs.

– Réduit et neutralise les effets secondaires
de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

– Favorise la normalisation de la tension artérielle.

– Prévient et combat les maladies auto-immunes.

– Aide à équilibrer le taux du sucre sanguin.

– Agit comme un anti-inflammatoire.

– Abaisse le taux de cholestérol et des lipides dans le sang.

– Favorise l’absorption du calcium.

Autres constituants:

18 acides aminés dont les 8 essentielles à la vie. Six fois plus que le pollen d’abeille.

21 minéraux et oligo-éléments dont 124 ppm de germanium. Suivant des études Japonaises, le germanium est utilisé pour le traitement du foie, des poumons, de l’utérus, du cancer cervical et des testicules, neutralise la formation de l’ion d’hydrogène en supprimant la formation de l’ADN cancéreux. Beaucoup d’autres études confirment la diminution de reproduction des cellules cancéreuses.
Des concentrations très élevées en Vitamines A, C, E, B1, B2, et B6.

La concentration en vitamine C est 500 fois plus élevée que dans le jus d’orange.

¼ de tasse de baies séchées de Goji contient 4 grammes de fibres diététiques et 4 grammes de protéines.

Bétaïne protège l’ADN, améliore la mémoire et favorise le fonctionnement du foie et la croissance des muscles.

Béta-sitostérol pour le traitement de l’hypertension et du cholestérol, de l’impuissance sexuelle et de l’hypertrophie de la prostate.

Solavetivone antibactérien et antifongicide.

Une gamme complète d’anti-oxydants incluant le béta carotène, la zéaxanthine et la lutéine pour la protection et l’amélioration de la santé des yeux.

Cyperone, un sesquiterpène bénéfique pour le cœur et la réduction de la tension artérielle, aussi pour les problèmes de menstruation et de ménopause.

Physaline pour le traitement de la leucémie, l’hépatite B, le cancer, le système immunitaire.

C’est donc l’aliment le plus complet sur la planète

En éléments nutritifs, c’est le fruit le plus puissant et le plus complet sur la planète

Le goji est le plus puissant aliment anti-viellissement, il arrête rapidement le viellissement des cellules et inverse le processus chez les gens âgés. Il stimule la sécrétion de la glande pituitaire et active l’hormone de croissance rajeunissante.

Raisons principales de tous ces bienfaits:

1- L’activité antioxydante du goji Lycium Tibeticum est 5 fois plus élevée que le meilleur des anti-oxydants.

2- Sa force de vie est 7 fois plus élevée que tout autre aliment.

3- Niveau vibratoire 3 fois plus élevé que tout autre aliment.

4- La valeur nutritive de ce fruit séché est 3 fois plus grande qu’un jus chinois de Lycium barbarum.

5- Deux onces de Goji Lycium Tibeticum équivaut à 6 onces de tout jus chinois de Lycium Barbarum.

William de Montpellier dans le sud de la France a mis en pot les baies de goji agoji, les graines, simplement placées dans du terreau, un peu d’eau (mais pas trop) et voilà le résultat au bout de 1 mois...

plant-goji-graines-himalaya

Les graines lui ont donné de jolis petits plants de goji, il profitera dans les moins qui viennent d’une plante d’intérieur, issue des baies naturelles de goji.

graines-goji-himalaya

Merci pour ces photos.

Culture des plants de Goji

Le Goji tibétain original est devenu populaire grâce à son utilisation dans la médecine tibétaine et parmi les peuples nomades de ces régions. Le Tibet est l’endroit le plus plus haut sur la Terre et où l’on trouve le Lycium le plus pur avec l’énergie nutritive la plus riche.

Voici une description de l’approche de la conservation et la culture. Les plantes médicinales peuvent être produites de trois façons. (1) culture intensive : la monoculture dans une zone relativement petite en utilisant des engins agricoles modernes. (2) La régénération naturelle: la collecte et la propagation de plantes de grandes zones protégées où elles poussent sans l’intervention humaine. (3) Semi-intensive production: le semis ou la plantation de plantes médicinales ainsi que les plantes qui poussent normalement dans leur habitat naturel. Cela peut être fait sur le sol et l’autorisation de replantation dans des sites de culture. La troisième approche combine des caractéristiques de la première et de seconde. Les herbes sont semées ou plantées, comme dans la culture intensive, tout en conservant un environnement de régénération naturelle.

L’Institut Tanaduk a choisi la troisième approche. Partout dans la nature, les plantes se renforcent l’une l’autre. Elles sont fonctionnellement interdépendantes pour former une communauté. L’expérience acquise de la production de médicaments traditionnels montre que la qualité des plantes trouvées dans ce type d’habitat est plus élevé que celui des plantes produites en monoculture. En plus de la plantation d’herbes, notamment les plans de projet étudie les moyens de la conservation des plantes médicinales (en particulier des espèces rares et menacées) par le biais de la conservation ex-situ et le suivi des populations naturelles.
Le producteur-récoltant suit les règles et les pratiques les plus strictes dans le choix des site de cueillette, des emballages et de l’entreposage des baies sauvages pour le seul représentant en France.
Il se conforme aux exigences rigoureuses de certification GMP (Good Manufacturing Practices) et les baies séchées sont également certifiées par la A.T.G.A. (Australian Therapeutic Goods Administration). Les standards australiens sont parmi les plus élevés du monde.
Ces standards concernent :
– les locaux de conditionnement des baies,
– les terrains environnants,
– l’équipement,
– le personnel et sa formation,
– l’hygiène et les services sanitaires,
– la purification de l’eau et de l’air,
– et enfin, la production dans son ensemble.
L’eau utilisée provient du propre puits artésien du producteur-récoltant. Des tests de laboratoires internet et externes s’assurent de l’absence de pesticides, de métaux lourds comme le plomb, l’arsenic, le mercure et le cadmium.
Un personnel qualifié vérifié les lieux de récolte, le sol et la qualité de l’eau qui sort arroser les vignes et les plants de Goji.
Le séchage des baies est effectué dans des fours à basse température constamment contrôlée afin de s’assurer, avant d’être emballées, qu’elles sont bien sèches et stérilisées.
Enfin, les baies séchées sont empaquetées sous vide dans un emballage d’aluminium enrobé d’un film plastique de qualité alimentaire. De la sorte, elles peuvent facilement se conserver chez vous plusieurs années.

Nomenclature végétale : Lycium chinense ou Tibeticum, de la famille des Solanaceae (pomme de terre, aubergine, tomate, piments…).
Origine : Tibet, Mongolie
Description : petit fruit ressemblant à une petite cerise allongée.
Implantation : zones tempérées et plein soleil, sol alcalin plutôt sec. Il faut quatre années avant qu’il puisse être récolté.

Autres emplacements de culture du Goji

Ile d’Orcas : Neuf cents acres sur cette île minuscule située à Washington, Etats-Unis d’Amérique, sont employées pour cultiver des graines et des plantes importées d’Himalaya.

Monastère de Ganden Shartse
: Cet institut sans but lucratif pour la conservation de la sagesse bouddhiste et de la culture de l’Himalaya est situé à Mongod, Inde, et travaille en coopération avec 20 monastères. Plusieurs de ces monastères aident à cultiver des plantes botaniques rares mises en danger.

Nauti : Nauti est un village dans la zone de Chamoli d’Uttaranchal en Inde. La terre est disponible pour la culture environ 250 kilomètres loin du Dehra Dun À 2.000 mètres d’altitude dans la zone de Chamoli de l’état d’Uttaranchal. L’université de Garhwal à Srinagar est près de l’emplacement proposé de culture. C’est là doù les chercheurs pensent récolter l’appui intellectuel et stimuler la collaboration avec le service de botanique.

Kalimpong : Kalimpong est idéalement situé avec le meilleur atout climatique en Inde, sinon dans le monde.  C’est le paradis d’un jardinier et les entreprises principales sont des écoles et des pépinières.  C’est d’ici que le plus grand nombre des variétés de fleurs et d’orchidées sont exportées dans le monde. Il est central et facilement joignable du Sikkim, du Népal, du Bhutan, et le Doars où davantage de travail de culture peut être entrepris.

Taktse : Cet emplacement en Inde instruit 200 moines.  L’emplacement a plus de 100 acres de terre et le travail est déjà en marche avec la culture de quelques plantes médicinales. Son plan global est de présenter les plantes médicinales sur une base commerciale de sorte que le montant aille vers l’entretien des étudiants de l’institut de Tsuklakhang. Les moines étudiants seront impliqués dans la culture de ces plantes médicinales.”

Sources : Dr. Jigme Dorje, Directeur des recherches du Tanaduk Botanical Research Institute


9 Comments

  1. carine devriese
    Posted 26 juin 2009 at 20 h 38 min | Permalink

    Bonjour
    Pouvez vous me renseigner quel est le distributeur belge pour les baies de goji du Tibet.
    Nous avons un magasin Bio à Dottignies en belgique .
    merci d’avance.
    cordiales salutations
    carine

  2. Posted 27 juin 2009 at 20 h 46 min | Permalink

    Bonjour, nous distribuons aussi le Goji en Belgique, je vous contact par e-mail pour vous donner nos conditions de vente.
    à bientôt
    PS : Vous voulez distribuer du Goji sur votre région , dans un magasin ou des marchés, contactez-nous grâce au formulaire de contact à cette page : http://www.biologiquement.com/
    au plaisir
    David responsable de la société Baobab

  3. Christine Verdon-Woodtli
    Posted 1 juillet 2009 at 14 h 21 min | Permalink

    bonjour, j’ai reçu une petite plante de goji. comment je peux savoir de quel lycium il s’agit? les feuilles sont allongées dentelées fines et brillantes d’un vert soutenu. les fruits seront ils allongés ou rond? et la fleur est-elle externe ou interne? merci de prendre de votre précieux temps pour me répondre. a bientôt Christine

  4. Posted 12 juillet 2009 at 18 h 14 min | Permalink

    Bonjour Christine,
    vous décrivez merveilleusement bien la plante de goji, pour faciliter nos explications je vous propose de comparer avec nos photos de la plantes de goji (le lycium barbarum) prisent au Tibet et au Ningxia.
    Il serrait en plus sympathique si vous pouviez nous envoyer les photos de votre plante.
    Au plaisir de vous lire
    David Agoji

  5. HENRY
    Posted 9 août 2010 at 17 h 42 min | Permalink

    Bonjour, comment s’effectue la taille et l’entretien du goji.

    Merçi.

    • Posted 10 août 2010 at 9 h 41 min | Permalink

      Bonjour,
      Voici quelques conseils pour l’entretien de votre plant de goji.
      Le plant de goji aime le soleil mais apprécie aussi les températures basses (jusqu’à -22°C) et il se contente de terrain pauvre, sec, il tolère le vent, et les embruns salés. Le lycium peut être utilisé pour élaborer des haies solides, compactes et décoratives. C’est aussi un arbuste ornemental, avec ses fleurs mauves suivies de petits fruits rouges qui couvrent la plante au mois d’août. Il sera aussi très bien en pot sur une terrasse ou un balcon.
      Vous pouvez le tailler régulièrement pour avoir des boutures. Il est déconseillé de tailler le Goji tant qu’il n’avait pas atteint 50 cm, ensuite le bouturage est extrêmement simple, Il suffit de couper le sommet d’une branche et de le planter dans un petit pot. Il est conseillé de supprimer les feuilles les plus proches de l’entaille. Il n’est pas nécessaire d’utiliser d’hormone de bouturage mais en utiliser permet d’obtenir un meilleur taux de réussite. Pendant les 15 premiers jours, les boutures doivent être placées dans un endroit humide. Les racines dont leurs premières apparitions en 1 et 2 semaines.
      Comptez environ 2 ans avant de pouvoir faire une petite récolte, et 4 ans avant de pouvoir faire une bonne récolte.
      Arrosage une fois par semaine à raison de 50cl par pied
      Au plaisir
      David

  6. Malgras
    Posted 10 septembre 2010 at 15 h 44 min | Permalink

    Bonjours à tous, depuis 8 ans je me bats avec une Hépatite C génotype1, celle dont on ne guerrit pas, 4 traitements en tritherapies, plus des traitements en bithérapie, rien n’y a fait, je vis dans un état “larvaire et trés malade depuis!!!plusieurs fois au bord du suicide, hopital psy, enfin la total!! il y a trois mois, j’ai commencer un traitement en complement du reste avec le goji du peuple Hunza garantie AB ecocert et ceres(label allemand qui controle sur place la qualité, resultat,mon hépato n’en croyait pas ses yeux en voyant ma dernière prise de sang!!!jamais çà n’avait été aussi bien, cerise sur le gâteau, hier j’ai fait mon fibroscaner, je suis passé de F4 (phase finale!) à F2, et en plus mon fois se régénére à une vitesse grand V, je suis capable d’avoir une vie presque normal, attention avec le fruit, c’est pas n’importe quoi, en therapie il faut l’utiliser progressivement, de petits effets secondaires genre constipation ou le contraire, ainsi qu’une grande fatigue, c’est normal, il faut laisser d’abord le corps se purifier, ensuite, environ 25 grains , soit une bonne cuiellre à café le matin et celà pendant 6 mois, ensuite renouveller quand vous en sentez le besoin voilà bonne chance à tous

  7. eddy
    Posted 27 février 2011 at 14 h 54 min | Permalink

    bravo vous avez reussi a faire pousser les graines super résultat j’aimerai vous rencontrer parceque je travaille sur des boisson a base de goji mangoustan maca guarana noni stevia voici mon numero téléphone merci et a bientot

  8. MOYON - St Joachim
    Posted 24 septembre 2011 at 14 h 28 min | Permalink

    bonjour , j’ai planté au printemps un plant de GOJI, ses branches s’étalent longuement et au sol, il refait des pousses, faut-il les couper ? est-ce normal qu’il s’étale beaucoup, il est tout en fleurs…
    MERCI DE VOTRE REPONSE;
    Patricia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*