[Total : 0    Moyenne : 0/5]

kouglof-aux-baies-de-goji

Recette du Kouglof aux baies de Goji

Pour la confiture de baies de Goji

Ingrédients
60 gr de baies de Goji
de l’eau
70 gr de gel sucre.

Mettre les baies de Goji dans une casserole,
et ajouter de l’eau pour obtenir un poids total de 150 gr.
Laisser les baies de Goji se réhydrater quelques minutes.
Il n’est pas besoin qu’elles soient totalement réhydratées

Puis ajouter le sucre.

Amener à ébullition et laisser cuire 7 mn.

Pour le kouglof

Ingrédients
Pour le levain
• 50 gr de farine ( T45)
• 10 gr de levure fraîche de boulanger
• 30 ml eau
Pour la pâte
• 300 gr de farine
• 150 ml de lait
• 1 oeuf moyen
• 40 gr de sucre
• 1 pincée de sel
• 60 gr de beurre mou
• 50 gr de raisins secs (de préférence des sultanats)
• 2 cuil à soupe de rhum
• des amandes entières non émondées

On commence par préparer le levain.
Dans un saladier, mettre la farine, la levure émiettée et l’eau.
Mélanger du bout des doigts jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Recouvrir ce levain des 2/3 de la farine.
Couvrir d’un linge humide ou de film alimentaire.
Et laisser pousser 1 heure.
Tout de suite après,
Mettre les raisins dans le rhum, afin de les faire macérer et gonfler.
Au bout d’une heure, ajouter dans le saladier contenant le levain:
le lait, l’œuf, le sucre et le sel.
Mélanger le tout
et ajouter le reste de farine.
Pétrir la pâte pendant une dizaine de minutes à la main
ou 7 mn à la machine.
Ajouter ensuite le beurre ramolli en morceaux.
Pour cela, étaler à la main la pâte et disposer 1/3 des morceaux de beurre,
plier en deux ajouter un autre 1/3 et plier de nouveau,
et refaire l’opération.
Puis pétrir de nouveau quelques minutes.
N’hésitez pas à fariner le plan de travail et vos mains,
car avec le beurre la pâte va redevenir collante.
A noter : lorsque vous pétrissez la pâte, il faut l’aérer, soit l’étirer et la déchirer.

Ajouter ensuite les raisins égoutter en pétrissant quelques minutes de nouveau.
Former une boule, que l’on mettra dans le saladier préalablement fariné.
Couvrir d’un linge humide ou de film alimentaire.
Et laisser reposer et pousser 1 heure.
Au bout d’une heure, dégazer la pâte en l’écrasant avec le plat de la main
Replier la pâte plusieurs fois sur elle-même sur un plan de travail fariné.

A noter si vous souhaitez faire des petits kouglofs :
la quantité est pour une douzaine de kouglof.

Prendre une boule de pâte dans le creux de la main,
y faire un trou et y mettre une bonne cuillère à soupe de confiture de baies de Goji.
Refermer le boule et la mettre dans le moule beurré et fariné.

Beurrer généreusement et fariner les moules à petits kouglofs
et déposer la pâte.

Couvrir d’un linge humide ou de film alimentaire.
Et laisser reposer et pousser 1 heure et demi.
Faire préchauffer le four à 180°C (T°6).
Faire cuire le kouglof environ 30 à 40 mn en vérifiant la cuisson au couteau
A mi-cuisson mettre une feuille d’aluminium dessus
pour éviter que le kouglof ne soit trop cuit sur le dessus.
Démouler et faire refroidir sur une grille.
Une fois froid, saupoudrer de sucre glace et de sucre de baies de Goji.

kouglof-aux-baies-de-goji-himalaya


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Recette du Poulet indien aux baies de Goji

poulet-indien-aux-baies-de-gojis

Ingrédients :

3 blancs de poulet
100 gr de baies de Goji (que l’on peut remplacer par des raisins secs ou des abricots sec en morceaux)
2 cuil à soupe d’huile
1 oignons
1 gousse d’ail
1 morceau de gingembre frais (de la taille d’une grosse gousse d’ail)
½ cuil à café de piment d’Espelette
1 cuil à soupe de Garam Masala
1 boîte de coulis de tomates
20 cl d’eau
sel.

Préparation :

Éplucher et émincer l’oignon.
Éplucher et couper le gingembre en fine lamelle.
Éplucher et hacher l’ail

Couper les blancs de poulets en petits morceaux.

Dans un faitout, mettre à chauffer l’huile.
Y faire revenir l’oignon émincé.
Ajouter ensuite le gingembre, l’ail, le Garam Masala et le piment et faire revenir 1 mn
cela permet de renforcer le goût des épices.

Ajouter les morceaux de poulets et les faire saisir.

Ajouter ensuite le coulis de tomates, l’eau et les baies de Goji.
Saler et laisser cuire 20 mn.

Servir avec des pommes de terre.
Sur la photo, ce ne sont pas des pommes de terre, mais des châtaignes d’eau
Simplement cuite à l’eau bouillante pendant 15 mn.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Connaissez-vous le mangoustan? Ce fruit très riche en antioxydants, encore plus que les bleuets et les mûres, suscite l’intérêt des scientifiques pour ses propriétés thérapeutiques. Partons à sa découverte!

Le mangoustan, un puissant antioxydant

Le mangoustan, un puissant antioxydant

Le mangoustan, que vous pouvez vous procurer au Québec, provient du mangoustanier, un arbre originaire de l’Asie du Sud-Est maintenant cultivé dans les régions tropicales des hémisphères est et ouest. Le fruit a la grosseur d’une prune. Son écorce violacée est coriace comme celle de la grenade. Sa chair délicate est blanche, juteuse et sucrée. Son parfum rappelle celui du litchi et de la fraise.

Valeur nutritive: le secret est dans l’écorce

La chair du mangoustan serait riche en glucides, en vitamine C, en calcium, en magnésium et en potassium. Mais, comme l’affirme Brigitte Cousineau, naturopathe: «C’est dans l’écorce du mangoustan que l’on retrouve ses propriétés thérapeutiques». En plus des vitamines, des catéchines, des polysaccharides et des stilbènes, l’écorce contient une très grande concentration de xanthones.

Les xanthones

«Les xanthones sont une famille de phytonutriments uniques et les recherches démontrent leurs aptitudes à promouvoir un fonctionnement sain du corps», peut-on lire sur le site Internet de Brigitte Cousineau. Il en existe 200 types dans la nature, mais le mangoustan en entier en contient à lui seul 40. C’est la source comestible qui en contient le plus au monde.

De puissants antioxydants

Antoinette Geha, chercheuse en pharmacologie, M.Sc., nous explique que les xanthones ont une grande propriété antioxydante. Le mangoustan se distingue des autres sources naturelles d’antioxydants, telles que les bleuets ou les mûres, par leur puissance.

«À titre explicatif, la revue scientifique Breakthrough a dressé un tableau des aliments les plus riches en antioxydants. Les prunes sont au premier rang des fruits avec 5770 unités par 100 grammes et le kale est le champion des légumes avec 1770. Les deux études qui ont testé le mangoustan en entier ont répertorié 17 000 et 24 000 unités par 100 grammes. La différence est énorme!»

Madame Cousineau nous rappelle l’importance des antioxydants. «Les antioxydants agissent comme un anti-rouille sur nos cellules. Ils en ralentissent le vieillissement.» Madame Geha renchérit: «Les antioxydants aident à prévenir les dommages causés par les radicaux libres qui conduisent à bon nombre de maladies dégénératives.»

Les xanthones – multifonctionnels !

En plus d’être antioxydants, madame Geha affirme que «les xanthones possèdent des propriétés anti-inflammatoires, immunitaires, antibactériennes, antivirales, antifongiques, antiparasitaires et antitumorales.»

Selon elle, dans l’avenir, de plus en plus de chercheurs vont davantage étudier le mangoustan sur les êtres humains afin d’arrêter ou de traiter le cancer.

Où s’en procurer ?

On peut acheter ce fruit dans les épiceries orientales. Mais comme c’est dans l’écorce qu’on retrouve une grande quantité d’antioxydants, il est préférable de le consommer sous forme de jus tiré de l’entièreté du fruit (écorce, chair, pépins).

Vous pouvez vous procurer ce jus dans certains magasins de produits naturels. Mais attention: pour tirer le maximum des bienfaits des 40 xanthones, assurez-vous que l’écorce est utilisée dans le produit.

L’entreprise Xango, entre autres, fabrique le jus à partir du fruit en entier. Les jus Xango ne sont pas distribués en magasins, mais vous pouvez facilement les obtenir auprès des distributeurs indépendants.

Quelle quantité consommer ?

Il n’est pas nécessaire de consommer des quantités énormes de jus pour bénéficier du produit, mais, comme madame Cousineau l’explique: «La durée de vie des xanthones est d’environ quatre heures. L’idéal, pour ressentir un effet continu et en retirer le maximum des bénéfices, est d’en consommer une once, trois fois par jour avant chaque repas

Les preuves scientifiques

On relève la première étude scientifique sur le mangoustan en 1973. Plus de 1500 études scientifiques ont été publiées depuis, principalement sur les xanthones et leurs effets bénéfiques sur la santé.


[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Alors pourquoi un tel engouement pour cette baie provenant de Chine et utilisée dans cette médecine traditionnelle ? Selon les différents sites commerçants, elle serait l’un des fruits les plus riches au plan nutritionnel.

C’est simple, la baie de Goji, selon leurs dires, soignent tous les maux ! Un superfruit qui relègue l’orange et le kiwi dans le rang des loosers. On s’appuie sur des études scientifiques, sur les propos de médecins nutritionnistes réputés, bref, on argumente un max quand même. En toute honnêteté, il me semble que plus on vante les mérites d’un produit-miracle, plus il faut prendre ses distances… Toujours est-il que ces baies ont un goût vraiment unique. On les compare aux canneberges séchées mais je trouve que cela n’a rien à voir. J’aurai énormément de mal à vous les décrire au plan gustatif. Il y a comme un petit goût d’ailleurs qui ne peut pas vous laisser indifférent : une saveur musquée typique des fruits séchés avec des notes très légèrement salées. Je vous invite vraiment à découvrir ces baies qui peut-être au final ont de réelles vertus médicinales.
J’ai reçu mon paquet trois jours après ma commande, à un prix relativement raisonnable.

Comment réussir ses scones, même quand on a une bonne recette ?

Comme pour les muffins, le principe de préparation des scones se découpe de la façon suivante : une base sèche et une autre liquide. A la différence que l’on ajoute du beurre froid coupé en petits dés à la base sèche (farine, sel, levure, sucre, fruits séchés). Le lait fermenté préconisé dans certaines recettes permet de lui donner encore plus de moelleux. J’ai même lu sur un site de cuisine anglais que l’on peut utiliser du petit-lait (babeurre). La pâte est relativement élastique, ne soyez donc pas étonnés et ne rajoutez surtout pas de farine. Il faut simplement verser le tout sur un plan de travail également fariné et d’ajouter en pluie de la farine sur le dessus. Le pâton une fois étalé doit faire au moins 3 centimètres d’épaisseur. Enfin, utilisez des emporte-pièces bien coupants afin de faciliter le gonflage des scones, comme le précise Guillemette dans une autre recette (que je n’ai pas testée !).

Les scones, de manière générale, sont meilleurs à la sortie du four, légèrement tièdes. Le lendemain, il suffit de les couper en deux dans le sens de la longueur et de les toaster pour leur redonner du croustillant. Ils se dégustent avec du beurre, de la confiture, du lemon curd… J’en ai congelé quelques-uns afin de voir ce que cela donnerait et une fois passés au four, ils sont toujours extras. Cette recette m’a définitivement réconciliée avec ces petits pains originaires de l’Écosse. J’ai retrouvé la saveur du fameux scone qui m’avait charmé une fois. Si vous n’avez jamais préparé de scones, c’est la recette qu’il vous faut !

Ingrédients pour 12 personnes

450 g de farine avec levure incorporée – 1 pincée de levure chimique – 1 pincée de sel – 40 g de sucre – 50 g de baies de Goji bio – le zeste d’un beau citron – 110 g de beurre froid coupé en petits dés – 1 oeuf – 50 ml de jus de citron – 200 ml de lait entier – 1 oeuf et un peu d’eau pour la dorure
Temps de préparation : 20 min
Niveau : moyen (ne travaillez pas trop la pâte !)
Coût : économique

1. Préchauffez le four à 180°C. Dans un saladier, mélangez la farine avec levure incorporée, la levure, le sel, le sucre, les baies de Goji et le zeste du citron.

2. Ajoutez le beurre froid en petits cubes et sablez du bout des doigts jusqu’à obtention d’un mélange ressemblant à de la chapelure.

3. Dans un autre saladier, fouettez l’oeuf, le jus de citron et le lait ensemble. Versez dans la préparation sèche et mélangez avec une grande fourchette.

4. Formez une boule dans le saladier, ajoutez dessus de la farine et versez-la sur un plan de travail fariné. Etalez la pâte sur une belle épaisseur (au moins 3 cm) et découpez des cercles à l’emporte-pièce rond (vous pouvez les couper en triangles, la vraie forme des scones).

5. Disposez-les sur une plaque de four garnie d’une feuille de cuisson. Dorez chaque scone au pinceau avec l’oeuf mélangé à un peu d’eau. Enfournez pour 18 minutes. Les scones sont prêts lorsqu’ils sont bien dorés.

N.B. : vous trouverez la farine avec levure incorporé au rayon Pâtisserie du supermarché.

 


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le goji est ma dernière trouvaille, difficile à trouver sur la Réunion, les différents revendeurs ont vite été dévalisé de leur précieuse marchandise.

glace-goji-himalaya-anti-oxydant

Originaire de Chine, il se présente sous la forme d’un petit fruit ressemblant à une petite cerise allongée. Il est apprécié pour son goût (légèrement sucré, peu acide) et on lui accorde en Asie de vertus médicinales et il est souvent commercialisé sous forme séchée ou sous forme de jus (généralement mélangé à d’autres jus de fruits).
Il permettrait de renforcer les défenses immunitaires, de faire baisser la tension artérielle, de diminuer le taux de cholestérol, et les sucres dans le sang, d’améliorer l’assimilation du calcium et de soulager le foie.
Certains chercheurs estiment que cette baie fait partie des aliments qui pourraient retarder le vieillissement cellulaire (j’en connais déjà quelques unes qui se sentent concernées !!! ah ah on ne sommeille plus devant son écran !)

Et enfin, là où je me suis procuré la chapelure japonaise, et plein d’autres choses, j’ai ramené aussi des petites sucreries à grignoter : des graines de tournesol caramélisées et au thé vert… surprenantes mais se mangeant sans faim ni fin ! Je ne connais pas le nom (c’était en chinois)

Pour 5 à 7 portions de glace:

500g de fraises
2 cs de crème fraîche liquide
2cs de sucre     coulis de goji:
1 grosse poignée de baies de Goji bio
un peu d’eau

Nettoyer et équeuter les fraises, les couper en morceaux
Les passer au mixeur avec le jus de citron
Ajouter le sucre  et la crème et mixer à nouveau.
Mettre dans la sorbetière et laisser faire ! pendant environ 20 minutes (pour moi)

Mettre à tremper les baies de goji.
Lorsqu’elles se sont réhydratées, les passer au mixeur pour obtenir un coulis

Dans les coupes placer les gâteaux chinois (croquants), ajouter la crème glacée (fondant).
Puis napper de coulis de goji et rajouter quelques framboises.

Déguster, personnellement j’ai beaucoup aimé.
Les enfants ont aimé la glace et le coulis , pas les biscuits chinois au tournesol, forcément !


[Total : 5    Moyenne : 2.6/5]

Les effets bénéfiques de la baie de goji pour la santé ont été étudiés de façon extensive au cours de ces trois dernières décennies, principalement en Chine où elle a été déclarée trésor national par la commission gouvernementale scientifique et technologique.

Quels sont ses bienfaits ?

¤ Les travaux scientifiques ont montré que la baie de goji a des propriétés antitumorales et immuno-stimulantes dues à la présence de polysaccharides glycoconjugués.

¤ Des études sur l’animal ont montré que la baie de goji renforce le système immunitaire en augmentant le taux de transformation des lymphocytes et en améliorant la fonction de phagocytose des macrophages. Elle renforce également l’activité des lymphocytes T, des cellules cytotoxiques et des cellules NK (naturelles tueuses).

¤ L’absorption de 50 g de baie de goji entraîne chez des sujets volontaires une augmentation du nombre de leurs globules blancs et de leurs IgA (immunoglobulines anticorps).

¤ Chez 67 % des personnes âgées enrôlées dans une étude, la prise de baie de goji quotidiennement pendant trois semaines a multiplié par trois les fonctions de transformation des lymphocytes T et par deux l’activité des interleukines-2 des globules blancs qui stimulent la croissance des cellules sanguines du système immunitaire chargées de la protection contre les cellules cancéreuses et l’invasion des microbes.

¤ La baie de goji favorise une croissance cellulaire normale ainsi que la restauration et la réparation de l’ADN.

¤ Lorsque l’on donne à des patients cancéreux un traitement médicamenteux ou un traitement médicamenteux combiné à de la baie de goji, les patients répondent mieux au traitement associé qu’au seul médicament.

¤ D’autres études montrent que la baie de goji exerce une action hépatoprotectrice :

• grâce à la présence de zéaxanthine, elle aide à contrer la toxicité hépatique du chlorure de carbone ;
• administrés pendant 5 semaines à des rats, les polysaccharides de la baie de goji préviennent la formation du « foie alcoolique » provoquée par une perfusion d’alcool ;
• chez des souris âgées, la baie de goji protège le foie grâce à son pouvoir antioxydant qui lui permet d’inhiber la peroxydation lipidique des cellules hépatiques.

¤ Les polysaccharides diminuent le risque cardio-vasculaire chez des animaux diabétiques. Ils diminuent l’oxydation créée par des niveaux élevés permanents de sucre sanguin et réduisent la peroxydation lipidique. Ils diminuent également les niveaux de cholestérol, de triglycérides et d’insuline, pouvant ainsi améliorer l’insulinorésistance.

¤ Administré à des animaux de laboratoire, un extrait de baie de goji protégeait leurs neurones contre les effets toxiques de la protéine amyloïde bêta.

goji-super-fruit-baies-berries-himalaya


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Barres énergétiques “santé” aux baies de goji bio

41467103_p

41467130_p

41467146_p

INGREDIENTS (pour 8 à 10 barres):

* 85g de farine “normale” (T45 ou T55)
* 30g de farine de riz complète
* 1 cuillère à café de levure chimique
* 1 oeuf
* 60g de miel
* 25g de sucre complet
* 100g de flocons d’avoine
* 3 cuillères à soupe de baies de goji
* 2 cuillères à soupe de noisettes

-Faites réhydrater les baies de goji dans un liquide chaud (du thé par exemple) pendant une demi-heure. Faites griller quelques minutes à la poêle les noisettes puis concassez-les grossièrement avec un rouleau à pâtisserie.

-Préchauffez le four à 180°.

-Faites chauffer le miel avec le sucre à feu doux jusqu’à ce que le sucre soit dissous et l’ensemble liquide. Arrêtez le feu et versez-y les flocons d’avoine, les baies de goji et les noisettes. Mélangez.

-Mélangez les farines et la levure chimique. Tout en fouettant, rajoutez l’oeuf puis le mélange au miel. Amalgamez bien le tout avec les mains.

-Versez dans un plat à gratin rectangulaire recouvert de papier sulfurisé. Tassez bien fort le tout pour avoir une épaisseur d’un centimètre environ. Vous obtenez un rectangle 10 x 17cm environ. Faites cuire 15 minutes puis sortez le tout. Coupez immédiatement des barres dans ce rectangle. Laissez refroidir avant de les détacher.

-Détachez les barres et conservez dans une boîte hermétique.

Astuces :

-Le plat sert juste de repère de taille. Vous pouvez très bien utiliser seulement le papier sulfurisé et former la “taille de vos rêves”, mais gardez une épaisseur d’un centimètre. Tassez de la même façon.

-La farine et le sucre complets se trouvent dans les magasins bio. Cependant, vous pouvez utiliser uniquement de la farine normale et remplacer le sucre complet par de la cassonade.

-Si vous ne trouvez pas de baies de goji, utilisez des cranberries séchées, des raisins secs ou des pruneaux coupés en petits dés…

Voici quelques photos des Européennes du goût d’Aurillac, c’est ma grande qui a fabriqué du pain. Elle était fière! Nous l’avons goûté, c’est encore meilleur que chez le boulanger!

Bon appétit !