[Total : 1    Moyenne : 2/5]

Le lyciet (goji) chinois (lycium barbarum) peut être utilisé pour nourrir un corps faible, améliorer la vision et promouvoir la longévité. Il y a beaucoup de légendes associées au lyciet (goji) chinois.

Un célèbre médecin chinois, Li Shizhen (1518-1593) qui a vécu durant la dynastie Ming (1368-1644) et qui a compilé le Grand Traité de Matière Médicale, a déclaré : «L’herbe bao shou est un élixir qui promeut la longévité. Un mendiant étranger appelé “Zhang” a passé la formule de cet élixir à une personne d’âge avancé dans le comté Yi Shi, qui a suivi la recette et a vécu plus de 100 ans. Le vieil homme pouvait marcher très vite, comme s’il volait. Ses cheveux gris sont devenus à nouveau noirs. Ses vieilles dents ont été substituées par de nouvelles. Il était très viril dans la chambre. L’herbe est douce, on peut souvent la prendre pour éliminer la chaleur excessive dans le corps et aussi améliorer la vision.»

Conte, légende et réalité sur le lyciet Chinois lycium barbarum

Conte, légende et réalité sur le lyciet Chinois lycium barbarum

Une légende ancienne

Durant la dynastie Tang (618-907), une caravane qui allait par la Route de la soie s’est arrêtée pour se reposer dans une auberge et ils ont vu une jeune fille réprimander et fouetter un vieillard. Un commerçant s’est approché et a demandé à la jeune fille : «Pourquoi agresses-tu cette personne âgée?» La jeune fille a répondu : «Je discipline mon arrière-petit-fils. Ce n’est pas votre affaire.» Tout le monde fut surpris par sa réponse.

D’après la légende, la dame avait plus de 300 ans! Le vieillard était puni parce qu’il avait refusé de prendre cette herbe et avait commencé à vieillir. Impressionné par la magie de cette herbe, le commerçant s’est agenouillé devant la dame avec respect et a demandé : «Puis-je oser vous demander quel type d’herbes magiques vous prenez?» La femme a répondu : «Cette plante a cinq noms. Vous avez besoin de prendre une partie différente de la plante chaque saison. Au printemps, vous prenez ses feuilles, ce qui est connu pour être l’essence de l’herbe des cieux. En été, vous devez prendre ses fleurs qui sont connues comme l’herbe de longévité. À l’automne, vous prendrez ses fruits qui sont connus comme le lyciet (goji) chinois. En hiver, vous prendrez l’écorce de ses racines, reconnue comme étant la peau et les os de la terre. En prenant ces quatre parties respectivement durant les quatre saisons de l’année, vous aurez une vie noble comme le ciel et la terre.»

Ultérieurement, le lyciet (goji) chinois a été introduit au Moyen-Orient et dans les pays occidentaux comme «l’herbe divine de l’Est».

Un conte moderne

Il y a aussi des réussites modernes pour le lyciet (goji) chinois. Dans les années 1950, la revue Nationaux et Étrangers relatait l’histoire de Li Qingyun, dans la province de Sichuan, qui serait mort en 1930 à l’âge de 250 ans.

Racontant sa propre histoire, Li a dit :

«Quand j’avais 139 ans, avant de connaître mon maître, je pouvais encore marcher et faire une longue promenade vigoureuse, comme si je pratiquais des arts martiaux. Par conséquent, certaines personnes le prenaient pour une divinité.

À ce moment-là, cela m’amusait. Je crois que la raison par laquelle j’ai vécu tant de temps et que je suis continuellement en bonne santé vient du fait que rien ne m’a irrité depuis que j’ai eu 40 ans. Grâce à cela, mon cœur est très calme, pacifique et avec une tranquillité merveilleuse. Grâce à cela, je suis en bonne santé et heureux.

À l’âge de 50 ans, quand je suis allé dans la montagne pour cueillir des herbes, j’ai rencontré un vieil homme. Il ne semblait pas être un homme surnaturel. Il vivait isolé dans la montagne. Il faisait de grands pas quand il marchait, comme s’il volait dans l’air. J’ai essayé de le suivre, mais je n’ai pas pu maintenir son rythme. Plus tard, je l’ai rencontré à nouveau, je me suis agenouillé et l’ai supplié de partager son secret avec moi. Il m’a donné quelques fruits sauvages et a dit : “Mon unique secret est que je mange seulement ces fruits.”

J’ai pris les fruits et j’ai vérifié que c’était des lyciets (gojis) chinois. Depuis lors, j’ai consommé trois qian de lyciets (gojis) chinois tous les jours, (un qian est le poids utilisé pour mesurer la médecine chinoise qui est égal à cinq grammes). Depuis lors, je suis devenu sain et agile. Je peux marcher 100 li (un li équivaut à 500 mètres) et je ne me sens pas fatigué. Je suis devenu meilleur en force et en endurance que la moyenne des gens.»

Des caractéristiques de l’herbe et de ses bénéfices

Le lyciet (goji) chinois est doux et relaxant. Il est bon pour le foie et les reins parce qu’il les nourrit. Il fait du bien aux poumons et améliore aussi la vision. Le lyciet (goji) chinois est utilisé par la médecine traditionnelle chinoise pour traiter les maladies liées au foie, aux reins et contre l’impuissance, les douleurs musculaires abdominales et aux genoux, les maux de tête, les maux de cœur, la vision floue, l’excès de larmes, de fatigue, de toux et de soif.

La baie de Goji ou Wolfberry ou Goji Berry

Le Goji est le nom commercial du Lyciet commun, ou Lyciet de barbarie, un petit fruit ayant la forme d’une petite cerise allongée, de la famille des Solanaceae. Il est souvent commercialisé sous forme séchée ou sous forme de jus (généralement mélangé à d’autres jus de fruits). Il est apprécié pour son goût (légèrement sucré, peu acide) et on lui accorde en Asie de vertus médicinales (le goji n’est cependant pas un alicament mais reste bel et bien un fruit).

Le Goji est d’origine tibétaine.

C’est un fruit aujourd’hui cultivé surtout en altitude, au Ningxia, en suivant la chaine de l’Himalaya.

Le Goji est réputé préférer les zones tempérées et le plein soleil, un sol alcalin plutôt sec.

Il faut 4 ans avant qu’il puisse être récolté. C’est une plante qui ne supporte pas de températures inférieures – 22 °C.

Des dires non appuyés jugent que le goji sauvage qui pousserait à très haute altitude serait plus nutritif, ce qui semble impossible étant donné qu’à 4500 mètres, la plante ne se développe plus et qu’au delà la couverture de neige est permanente.

Les baies de Goji sont en Asie réputées bonnes pour la santé, source d’énergie et de vigueur sexuelle. Certains chercheurs estiment que cette baie fait partie des aliments qui pourrait retarder le vieillissement cellulaire. Les baies de Goji contiennent 18 sortes d’acides aminés, en quantités huit fois supérieures à celles trouvées dans le pollen.

Elles contiennent les huit acides aminés dits “essentiels”, dont le tryptophane et l’isoleucine.La baie souvent présentée comme un “superfruit” contient aussi 5 fois plus de vitamines C que l’orange et 13% plus de protéines que le blé entier.

Les baies de Goji contiennent 21 oligo-éléments, du zinc au fer en passant par le cuivre, le sélénium et le phosphore. Elles renferment (à poids égal) plus de bêta-carotène que les carottes, ainsi que des vitamines, dont B1, B2, B6 et E. Les baies de Goji contiennent aussi des bêta sistérols, aux propriétés anti-inflammatoires.

Sur plus de 40 variétés de Goji listés en botanique, seules deux sont vraiment commercialisées ;

le Lycium Barbarum ; le plus riche en vitamine, minéraux et antioxydants. Il est principalement utilisé pour des propriétés thérapeutiques, et a été scientifiquement étudié.

le Lycium Chinense (improprement aussi appelé Lycium Tibeticum). Il est en vente dans plusieurs marchés chinois s’est depuis longtemps répandu hors de Chine, surtout utilisé comme nourriture typiquement chinoise.

Le Lycium Barbarum ne peut être exporté légalement à l’état de fruit frais hors des régions où il est cultivées. Il est commercialisé principalement sous forme de jus, généralement pasteurisé et souvent mélangé d’un certain pourcentage d’autres fruits, et de fruits déshydratés ou encore réduit en poudre.

Certains commerçants, surtout en Asie, sont spécialisé en transformation de Goji. Ils proposent ce produit en gélules, teintures, vins, etc.

On peut maintenant se procurer ce fruit en Asie, en Europe, en Amérique et un peu partout dans le monde.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*