[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La science est toujours en pleine recherche à propos de l’Alzheimer. Même s’il n’y a encore aucun consensus officiel, des grandes lignes commencent à se dessiner sur l’origine de cette terrible maladie.

Même s’il n’est, à priori, pas possible de se guérir de cette maladie, il semble de plus en plus probable qu’il soit possible de la prévenir, ou du moins, de retarder considérablement son développement.

Il y a 2 pistes principales qui peuvent expliquer l’origine de cette maladie:

1. L’intoxication alimentaire prolongée
2. Un manque d’oxygénation des cellules

L’oxygénation des cellules, semble être la solution privilégiée pour la prévention de l’Alzheimer via une thérapie naturelle.

Tout au long de notre vie, notre corps est agressé de toute sortes de manières, autant de l’extérieur que de l’intérieur. Ces différentes formes d’agression rendent la tâche difficile aux cellules et certaines n’arrivent plus à effectuer correctement leur travail.

Un des rôles essentiels des cellules est d’oxygéner l’organisme. Cet oxygénation se fait par le transport d’un atome d’oxygène attaché à une cellule. Si une cellule se promène alors que le “bras” où se trouve normalement attaché la molécule d’oxygène est vide, on parle alors de radicaux libres. Les radicaux libres en grande quantité sont responsables d’un très grand nombre de maladie, dont l’Alzheimer. Un des meilleurs moyens pour éradiquer les radicaux libres, c’est de se nourrir d’éléments antioxydants.

Les antioxydants, et tout particulièrement la valeur antioxydante du Goji et ses effets potentiels pour la prévention ou le retardement du développement de la maladie d’Alzheimer.


10 Comments

  1. Posted 15 mai 2009 at 17 h 13 min | Permalink

    Bonjour, merci beaucoup pour votre site, très instructif, le goji parait très étonnant, je pense à ma grand-mère et je suis persuadé que ça peu être très bon pour elle. Je vous donnerais des nouvelles pour vous dire si ça santé est meilleur.
    Sophie de Paris 19 ème

  2. Isabelle Héon
    Posted 9 juin 2009 at 10 h 46 min | Permalink

    Votre article est très intéressant. Ma grand-mère est aussi attteinte de l’Alzheimer. Si cela pouvait aider à enrayer cette maladie, c’est si triste de voir nos proches dépérirent comme ça!

    Isabelle Héon
    http://www.travailleusesociale.com

  3. Posted 4 août 2009 at 12 h 49 min | Permalink

    En faisant des recherches sur le gogi que je prescris régulièrement j’ai atterri ici. Je vais vous raconter une belle histoire.
    L’Alzheimer a touché ma famille nous assénant un terrible conflit de diagnostique. Terrible est le pessimisme du corps médical et son inaction! Malgré ma formation de thérapeute en médecines alternatives je me suis retrouvé chaos pendant plusieurs mois. Ayant un bagage conséquent en médecines alternatives (iridologue, kinésiologue, médecine quantique, aromatologue,…) je me devais de faire quelque chose mais l’humilité me freinait car que pouvais-je faire si même la Médecine était impuissante.Mais l’amour à balayé toute pensée raisonnable, il m’était devenu insupportable de voir cette personne nous quitter sans souvenir après avoir donné tant d’amour. Aujourd’hui plus d’apathie, plus de dépression,les nouveaux souvenirs ne posent plus de problèmes,.Lors de son dernier contrôle en milieu hospitalier le docteur me dit “il n’est pas nécessaire de revenir dans 6 mois venez plutôt dans un an” sans autre commentaire. J’ai fait demander le dossier médical dans lequel il y apparaissait ceci ” évolution étonnante de la maladie à suivre!”. En sortant la ‘malade ‘ me dit “on lui en a mis plein les yeux!. Oui on lui en a mis plein les yeux. Nos vieux dérange mais sans eux nous ne serions rien alors apprenont à nous battre par amour et non par haine. Mon expérience me fait dire qu’il ne s’agit pas d’un miracle. Je finirai en disant ceci “Terrible maladie? non, terrible leçon de Vie, terrible leçon d’amour, terrible leçon d’humilité et d’humanité” Aujourd’hui ma passion s’appelle ‘les maladies neurodégénératives’ qui ne sont pas une fatalité!
    Il ne s’agit pas de donner de faux espoirs mais bien de redonner un souffle de vie afin de se battre pour ce que l’on a de plus précieux: l’amour des nôtres!
    Myriam

    • Posted 12 juillet 2009 at 19 h 04 min | Permalink

      bonjour,
      mon site web goji-sante.com est en construction.
      avant je ne vendais qu’a des amis

  4. Eric de Lyon
    Posted 23 août 2009 at 18 h 58 min | Permalink

    Bonjour,

    On m’a parlé du goji et en effectuant des recherches sur ce fruit, je tombe sur ce site.
    Ma mère souffre de sérieux troubles de la mémoire notamment concernant les évènements récents.
    Nous devons consulter prochainement un spécialiste en gériatrie et je m’attends au terrible diagnostique ; Alzheimer car les symptômes converges vers cette maladie.
    Je ne veux pas me résigner mais me battre aux cotés de ma mère afin de retarder le plus possible les effets de cette maladie.
    J’aimerais donc essayer le goji mais je souhaiterais avoir quelques conseils sur la manière de l’utiliser.
    Myriam, d’après votre commentaire vous semblez bien connaitre ce fruit et son utilisation, pourriez-vous s’il vous plait me conseiller.
    Je vous remercie infiniment pour votre réponse.
    Eric

  5. madolell manuelle
    Posted 1 août 2010 at 16 h 55 min | Permalink

    je suis tres heureuse de lire les reels possibilire de Goji

    j’ai 67 ans et je pers la memoire ce qui m’endicape terriblement
    j’ai un traitement lourd sans resultat
    et je serai heureuse d’avoir des conseils
    un grand merci

    • Posted 4 août 2010 at 21 h 25 min | Permalink

      Bonjour,
      merci pour votre question, le goji stimule la sécrétion, par la glande pituitaire, de l’hormone de croissance humaine (HCH), aussi appelée l’hormone de la jeunesse. Les bienfaits de cette hormone sont nombreux et comprennent la réduction de l’adiposité, l’amélioration du sommeil, l’augmentation de la mémoire.
      bien à vous
      David responsable AGOJI

  6. Bach
    Posted 12 août 2010 at 18 h 20 min | Permalink

    Bonjour Madame Madolell

    Je suis étonnée de lire que vous ayez un traitement lourd pour vos pertes de mémoire. Je ne sais pas dans quel pays vous résidez mais en Belgique les traitements pour les problèmes de dégénérescence neurologique sont assez restreints ( inhibiteurs de la cholinestérase type Aricept, antidépresseurs, hypotenseurs). Il est vrai que les pertes de mémoire sont parfois handicapantes mais il est tout aussi important de comprendre que cela n’enlève rien à nos qualités en tant que personnes. Ne regardons pas seulement ce qui n’est pas à son optimum, regardons également ce qui va bien, ce qui fait ce que nous sommes. Il est vrai que le gogi a un effet intéressant dans l’Alzheimer comme toute autre substance antioxydante d’ailleurs. Mais elles ne sont pas tout. Vous me demandez des conseils mais s’il s’agit de conseils médicaux je ne suis pas habilité à vous en donner n’étant pas votre thérapeute et donc n’ayant aucune information vous concernant. Par contre je peux vous donner des conseils d’hygiène de vie que je transmet également à mes patients. Il est important que votre cerveau soit bien oxygéné pour cela il est important que vous vous promeniez minimum 2 heures par jour. Il est difficile de conserver un cerveau en bonne santé si celui-ci n’est pas bien oxygéné. Ayez une alimentation saine avec des aliments le moins transformé possible, biologique si possible. Ayez un rythme pour vous alimenter de type Dr Delabos qui est très bien adapté à l’être humain. Mais surtout faites des choses qui vous plaisent ces pertes de mémoire ne doivent pas être un frein dans votre vie au contraire mais bien une opportunité à changer nos idées reçues, nos pensées limitatives. Réfléchissez à ce que vous aimeriez avoir comme vie à partir de ce jour et décidez qu’il en sera ainsi ne laissez pas des causes extérieures (famille,maladie,argent,haine,colère,peur,…) vous en détourner.
    Vous pouvez également essayer de trouver un thérapeute qui comme moi travaille avec des appareils de médecine quantique genre Life, Physioscan qui permettent d’obtenir de très bon résultats lorsqu’ils sont bien utilisés.
    Le corps est une fabuleuse machine qui si elle est respectée avance,se répare,… seule. La maladie est la solution biologique parfaite pour éviter à affronter quelque chose qui serait fatal au corps. C’est une alarme. Nous avons tous notre chemin de vie qui est plus ou moins parsemé de bonheurs et de tristesses mais nous ne sommes pas tous égaux face aux évènements car pas mêmes ressentis, vécus, entourage,…. L’oubli nous préserve de beaucoup de douleur. Qu’y a-t-il dans notre vie passée,présente que l’on veut oublier au point que le cerveau exécute la solution parfaite? Notre corps est habité par de multiples sentiments: colère, tristesses, peurs, haines, renoncement, ruminations,culpabilités…tous ces sentiments qui nous pourrissent la vie mais aussi bonté, compassion, humour,optimisme, enthousiasme, gentillesse, …. qui nous apportent que bien-être et l’/Amour/. Ce n’est pas par hasard que j’ai mis l’Amour en dernier lieu il est pour moi coacteur de la guérison à 90% les 10% restant étant la participation du thérapeute. Et encore dans ces 10% je nous octroie 1% en tant que guidant, pédagogue les 9% étant la réussite exclusive du ”malade”. Pour finir, je pense que pour se libérer de la “maladie” la clé est le /Choix/ soit nous restons dans nos sentiments négatifs qui nous grignotent chaque jours un peu plus soit nous pardonnons, acceptons, temporisons, pacifions, … Pardonner n’est pas oublier, pardonner c’est sortir de la dimension lutte et de rentrer dans la dimension amour ( de soi, des autres,du monde qui nous entoure).
    L’oubli n’est pas une fatalité les solutions sont nombreuses et vous prendrez celles qui vous correspondront.

    Myriam Oblanca

  7. Christine Paris
    Posted 3 octobre 2012 at 12 h 48 min | Permalink

    Très instructif merci. Il y a le paramètre aussi de l’héritage génétique je crois non ?

    • Posted 3 octobre 2012 at 13 h 05 min | Permalink

      Bonjour,
      les facteurs de risque de l’Alzheimer sont :
      • L’âge
      • Les antécédents familiaux et génétiques, notamment le gène ApoE4
      • Le sexe: les femmes sont plus à risque que les hommes
      • Les maladies cardiovasculaires
      • Le diabète
      • Les troubles cognitifs (déjà installés)
      • Les lésions et traumatismes à la tête
      • Une faible scolarité
      Dans une étude française d’une durée de 7 ans, les personnes âgées (moyenne 78 ans) ayant un faible taux sanguin de vitamine D avaient un risque plus élevé de développer un démence dite sénile, mais pas l’Alzheimer comme tel. Par contre, selon d’autres publications, la carence en vitamine D est associée à un risque plus élevé de développer la maladie d’Alzheimer.
      La vitamine D agit sur des récepteurs situés directement sur le noyau de la cellule. Elle y exerce une action neuroprotectrice et réduit l’inflammation. Ce faisant, elle empêche certaines modifications génétiques de ces récepteurs qui augmentent le risque de souffrir d’Alzheimer (un peu comme pour le gène ApoE4). Pour l’instant, on peut donc dire que des taux sanguins optimaux semblent conférer une certaine protection.
      La baie de goji est très riche en vitamine D.
      Certains chercheurs s’intéressent aux causes de l’Alzheimer, mais il faut savoir d’emblée que ces recherches sont très laborieuses et, surtout, difficiles à subventionner.
      Une des dernières thèses les plus intéressantes pour expliquer le développement de cette maladie est celle d’une cause virale.
      Bien à vous
      David Hervy https://www.agoji.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*