[Total : 25    Moyenne : 3.4/5]

Le Lyciet, Lycium barbarum, est un arbuste originaire du Nord-Ouest de la Chine. La ville de NingXia, dans l’Himalaya en a fait sa spĂ©cialitĂ©.

L’ensoleillement régulier et les abords du fleuve jaune riches en minéraux remplissent toutes les exigences du goji et lui donnerait un goût unique, et une qualité incomparable.
C’est la baie du Lyciet ou Goji qui donne Ă  l’arbuste tout son intĂ©rĂŞt. Ce petit fruit rouge, allongĂ©e, lĂ©gèrement sucrĂ© et peu acide aurait de nombreuses vertus mĂ©dicinales… Il renforcerait les dĂ©fenses immunitaires (par ses propriĂ©tĂ©s antiinflammatoire), ferait baisser la tension artĂ©rielle, le taux de cholestĂ©rol, le taux de sucres dans le sang, amĂ©liorerait l’assimilation du calcium et soulagerait le foie, aurait un rĂ´le bĂ©nĂ©fique lors des rĂ©gimes. Qui plus est, il serait un “fruit anti-vieillissement“, par ses propriĂ©tĂ©s antioxydantes.

Quoiqu’il en soit, la baie de goji contient de nombreux acides aminés, caroténoïdes et sucres, oligo éléments, calcium, protéines, vitamines (B1, B2, B6, C et E)… Bref, un concentré de bien-être pour notre organisme.

Les feuilles de goji sont aussi consommées, sous forme infusées, donnant un thé aux vertus particulièrement toniques.

 :: ACHETER UN PLANT DE GOJI EN POT ::

Plant arbuste de goji endémique à l'Himalaya cultiver biologiquement.

Plant arbuste de goji endĂ©mique Ă  l’Himalaya cultiver biologiquement.

Planter le goji

Dans quel sol planter le goji ?

Le goji se plait dans toute bonne terre de jardin enrichi de terreau Ă  la plantation. Plus encore, le goji aime les sols calcaires et filtrant, par contre Ă©vitez les terres acides.

Sous quelle exposition planter le goji ?

En plein soleil ! Et laissez-lui de l’espace tout autour.

Quand planter le goji ?

Le goji peut être mis en terre à n’importe quelle période de l’année, hors période de gel. L’automne est la période idéale pour toute plantation d’arbres et d’arbustes.

Comment planter le goji ?

Au préalable, imbibez la motte du goji acheté en petit pot. Creusez le trou de plantation dans un sol bien ameubli et mélangez pour moitié du terreau à la terre de culture. Mettez la motte dans le trou de plantation, laissez affleurer le collet, refermez, tassez et arrosez pour bien adhérer la motte à la terre.
Le lyciet est une plante d’Himalaya, donc de régions froides. Il existe cependant une variété rustique qui pousse très bien autour du bassin méditerranéen. Les chinois ont fait de cet arbuste une plante privilégiée pour toute leur pharmacopée traditionnelle, ils utilisent la baie, appelée Goji.
Cet arbuste pousse très facilement dans nos jardins, si le sol n’est pas acide. Il est capable de pousser de 2m au cours de l’été. Toutefois, sa croissance un peu anarchique, les branches ont tendance à s’allonger sans se ramifier. N’hésitez pas à raccourcir au sécateur toutes branches gênantes.
Il faut lui laisser beaucoup de place (2m²), à moins de le palisser contre un mur. Il aime les situations fraiches au niveau du pied, mais bien ensoleillée au niveau de la tête.
Creusez le trou de plantation, arrose au besoin si la terre est sèche. Comme pour toute plante achetée en pot, vérifiez l’état des racines. Si elles forment un chignon, démêlez-le coupez éventuellement les racines abimées. Installez la plante dans le trou, au niveau du sol, et refermez le trou de plantation. Arrosez.
Le Lyciet fleurit en été, et produit des baies au bout de 3 ans. Fraiches, elles sont désaltérantes, et peuvent être consommées tout l’hiver sous leur forme séchée.

Plante de goji biologique

Plant de goji Himalaya biologique

Cultiver le goji en pot

Le goji est un arbuste cultivable en pot. Il n’atteindra alors pas plus de 1,5m contre 2-3m en pleine terre. Choisissez-lui un pot d’au moins 50×50 cm pour un jeune sujet. Remplissez le contenant d’un mĂ©lange de terre de jardin, terreau, un peu de sable pour amĂ©liorer le drainage.
Arrosez 1 fois par semaine en hiver et 3 fois par semaine en Ă©tĂ©. Prenez garde Ă  ne pas laisser l’eau stagner dans la coupelle ; les racines risquent de pourrir.

Entretien du goji

La première annĂ©e, il est prĂ©fĂ©rable de bien l’arroser durant la saison chaude. Les Ă©tĂ©s suivants, formez une cuvette au pied de l’arbuste pour conserver la fraicheur et l’humiditĂ©, et paillez Ă  son pied.
En automne, renforcez le paillage au pied de l’arbuste, la plante gèle en-dessous de -15°C.
En hiver, n’arrosez pas.

Le goji se bouture facilement : rĂ©cupĂ©rez les tĂŞtes (extrĂ©mitĂ© des rameaux coupĂ©s Ă  la plantation), plantez-les dans un pot rempli de terreau maintenu humide. Coiffez le pot de boutures de goji d’une bouteille plastique dont le fond aura Ă©tĂ© dĂ©coupĂ©. C’est une culture Ă  l’étouffĂ©e. D’ici quelques semaines, replantez chacune des tĂŞtes enracinĂ©es en pĂ©pinière.

Pincez les extrémités des branches pour les pousser à ramifier et prendre un port un peu plus compact.

Maladies du goji

Si les conditions de culture sont respectées, le goji ne risque rien. Il n’a pas de nuisibles spécifiques. Ses feuilles peuvent être dévorées par les limaces ou les chenilles : enlevez les indésirables à la main. Par contre, s’il manque de soleil, s’il souffre d’un excès d’eau par une météo trop pluvieuse, les feuilles peuvent se tacher, se dessécher, tomber prématurément… Un retour à la normale l’année suivante devrait régler le problème de lui-même.

RĂ©colte des baies de goji

Vous ne pourrez commencer à récolter les graines de goji qu’au bout de la 3e ou 4e année suivant sa plantation. Cueillez-le dès septembre, quand le fruit est bien rouge et mou. Consommez le tel quel, il a une saveur légèrement sucrée et peu acide, vous pouvez aussi en faire du jus.
Pour conserver vos surplus de récoltes et en disposer le reste de l’année, faites sécher les baies ou congelez-les. Lisez notre article sur la conservation des fruits : le séchage et la congélation.