[Total : 6    Moyenne : 2/5]

Le Goji (Lycium Barbarum) est une plante vivace originaire des régions himalayennes, aux fleurs couleurs pourpres.

Plante miraculeuse pour la santé ! Cultivez-là sur vôtre balcon ou dans votre potager.

Plant de Goji en pot Lycium Barbarum, plante de Goji

9,5€   le plant de Goji en pot Lycium Barbarum

 

Dès le printemps prochain, vous pouvez avoir une première floraison de petites fleurs violette et blanche à partir de l’été jusqu’au premier gel. Les plants de Goji AGOJI vous donnerons ces fameux petits fruits rouges (baies de Goji) à la valeur nutritionnelle reconnue et aux multiples effets bénéfiques sur la santé humaine. Les fruits du pied de Goji peuvent être séchés pour être conservés.

La plante de Goji  (Lycium barbarum) est robuste et durable. Les arbustes de Goji tolèrent difficilement l’ombre complète. Ils aiment le plein soleil mais supporte mal les températures supérieur à 25°C. La température idéale est de 20°C.

La plante de Goji une fois planté dans un pot suffisamment grand, peut orner un balcon ou le rebord d’une fenêtre.

Le plant de Goji AGOJI peut rester dans son pot d’origine quelques mois, mais il est quand même conseiller de le repiquer ou de le rempoter sans tarder dans un pot plus grand pour permettre aux racines de ce développer.

Plus votre pied de Goji est vieux et plus il produira de baie de bonne qualité (riche en bienfaits).

En pleine terre plantez vos Goji à une distance au moins 70 centimètres. Les trous de plantation doivent être environ de 30 cm de profondeur.

Nos plants de Goji ont été taillés à une hauteur de 20cm,  les années suivantes il faudra tailler vos pieds de Goji pour garder 5 à 7 branches principales.

Les plants de Goji poussent rapidement si il est placé en plein air et dans un sol bien aérer et alcalin d’un pH de 8,2 à 8,5.

Plant arbuste de goji endémique à l'Himalaya cultiver biologiquement.

Plant arbuste de goji endémique à l’Himalaya cultiver biologiquement.

 

Le Lycium barbarum peut supporter des températures qui descendent jusqu’a moins 26 degrés, cependant, Le Goji a besoin de 25 semaines (environ) sans gel pour passer en floraison.

Cette baie contient 18 sortes d’acides aminés dans des quantités huit fois supérieures au pollen, 21 oligo-éléments, du zinc au fer, en passant par le cuivre, le sélénium et le phosphore. Les baies de Goji contiennent aussi des bêta sistérols, aux propriétés anti-inflammatoires. Les analyses mettent en évidence une richesse exceptionnelle en anti-oxydants, vitamines, caroténoïdes, oligoéléments, éléments polysaccharidiques immuno-stimulants. La baie de Goji est utilisée en médecine traditionnelle chinoise et tibétaine pour améliorer la santé dans son ensemble, protéger la vision, renforcer le système immunitaire, protéger le fonctionnement du foie, améliorer la circulation et la production de spermatozoïdes.

Le Goji se cultive aussi bien en pot qu’en terre.

Très peu d’arrosage en hiver (plante caduque).

Résistance au froid : -20 °C.

Exposition recommandée : Pleine lumière.

Hauteur adulte : 1,5 m à 4 m.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le petit déjeuner idéal et 100% naturel!

baies-agoji-muesli-baies-goji-himalaya-naturel-biologique

Mélangez dans un saladier:
– 2 bols de flocon d’avoine,
– 1/4 de bol de graines de sésame,
– 1/2 bol d’amandes effilées (je change régulièrement, en ajoutant des graines de tournesol, des noisettes…)
– 1/2 bol de farine de bise,
– 1/4 de bol d’huile de sésame
– 1/4 de miel,
– 1 pincée de sel

Une fois le tout bien mélangé, étalez votre préparation sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé.
Faites cuire à 150°. Dès que la préparation commence à colorer, je la sors de moitié du four, et je re-mélange pour que tout prenne cette belle couleur.
10-15 minutes après, l’affaire est dans le sac!

Je laisse refroidir, le met en bocal, et le matin, je rajoute à mon bol 15 à 30 baies de goji, un yaourt (mais du lait fait aussi bien l’affaire!), et j’ai une pêche de Goldorak pour tout la matinée!
Sources : wwww.obiwi.fr

 


[Total : 4    Moyenne : 4/5]

Le Goji est principalement consommé par des gens malades ou pour la prévention des maladies, mais on oublie souvent qu’en tant que nourriture riche, il peut avoir d’autres applications très utiles tel que d’être un stimulant efficace pour les sportifs.

Le Goji est à la fois riche en protéines et contient la plupart des nutriments nécessaires à l’absorption de ces protéines. Jumelé à d’autres plantes aux propriétés exceptionnelles, il est possible pour un sportif de développer son potentiel musculaire efficacement avec l’aide de la nature.

Lorsqu’un sportif demande de l’aide à un nutritionniste, ce dernier lui parle généralement de deux choses :

  • Les calories
  • Les protéines

Malgré un suivi rigoureux des apports caloriques et protéiniques recommandés, beaucoup de sportifs sont insatisfaits des résultats et se tournent donc vers les additifs de synthèse.

Malheureusement, les additifs de synthèse sont mortels pour la santé humaine, peu importe comment elles sont fabriquées, tel que nous l’avons démontré dans nos articles sur les dangers des suppléments synthétiques ainsi que notre commentaire sur la distinction entre les molécules organiques et inorganiques.

Mais pourquoi les régimes à base de calcul de calories et de protéines ne fonctionnent pas bien ? Tout simplement parce que ces méthodes sont complètement déficientes et ne tiennent pas compte de réalités pourtant élémentaires de la biologie humaine et des modes de fonctionnement de la nature.

Examinons le système de calories :

100 grammes de Goji = 350 calories

1 Hamburger sans trop de garnitures = 350 calories

Lequel de ces deux mets, présentant chacun 350 calories, est le meilleur pour la santé ?

En analysant le menu de Michael Phelps, multiple médaillé olympique en natation, on retrouve beaucoup de hamburgers, mais pas de Goji.

Le Goji contient la même quantité de protéines qu’un hamburger. Mais il contient, en plus, tous les ingrédients nécessaires pour absorber ces protéines. Ce que le hamburger n’offre pas ! À quoi sert de manger une tonne de protéines si notre corps les envoit direct aux toilettes au lieu de les envoyer dans les muscles ?

Alors, si le régime ultra calorique de Michael Phelps fonctionne pour lui,  c’est une exception de la nature qui n’a rien à voir avec ses qualités physiques on sa dose matinale de bacon, mais simplement parce que la nature l’a doté gratuitement d’une endurance exceptionnelle. Ce même régime a conduit, avouons-le, à l’échec un très grand nombre de sportifs qui ont tenté de faire la même chose et qui se sont retrouvés plutôt avec des problèmes de santé plus ou moins affligeants, voire sévères pour certains.

Le problème, c’est que ces régimes ultra caloriques et ultra protéinés sont en général très pauvres nutritionnellement parlant. Une calorie ne sert à rien si le corps n’est pas en état de s’en servir. Une protéine ne sert à rien, si le corps ne possède pas les dizaines d’autres nutriments disponibles, unis en synergie entre eux, nécessaires pour l’absorber.

Pourquoi certaines personnes obèses suivent un régime très restrictif en calories et malgré tout n’arrivent pas à perdre du poids ? Parce que calculer des calories sans tenir compte de la qualité nutritionnelle de la nourriture consommée est absurde.

Certaines personnes peuvent manger 1000 calories par jour et engraisser pendant qu’un végétarien va en consommer 3000 et ne pas prendre une once.

Par contre, il y a peu de végétariens aux jeux olympiques, parce qu’encore une fois, quelqu’un peut consommer 1000 calories et développer considérablement sa masse musculaire tandis qu’un autre va en consommer 3000 et obtenir de pauvres résultats physiquement.

En fait, le nombre de calories a très peu d’utilité. Ce qui compte, c’est la qualité de la nourriture.

entrainement-sportif-velo-goji-agoji-naturel-himalaya-ningxia

La baie de Goji pour les sportifs

Voici quelques exemples de l’importance de la valeur nutritionnelle des aliments pour un sportif qui ne sont pas pris en compte dans un régime calorique ou protéinique :

  • Les protéines sont fabriquées dans le corps grâce aux acides aminés. Il y a 8 acides aminés essentiels. Le Goji les possède tous. Les régimes riches en calories sont généralement déficient en acides aminés.
  • Les régimes riches en calories sont souvent pauvres en calcium. Le calcium est pourtant absolument essentiel pour que les protéines puissent s’attacher aux muscles. Sans calcium, un sportif a beau manger des tonnes de protéines, ça passera direct au toilettes. Le calcium est un élément très fragile, dont la teneur peut être aisément déséquilibrée. Les boissons gazeuses, qui contiennent de l’acide phosphorique, sont connues pour être des “tueuses de calcium”. Attention au calcium en capsules : leurs composés sont souvent fabriqués à partir de résidus d’aluminium. Non seulement toxiques, ces additifs sont d’aucune utilité pour un sportif.
  • Les régimes riches en calories et en protéine ne contiennent à peu près pas de Vitamine C. Observez les emballages des produits que vous consommez, la valeur en Vitamine C est à 0% de la valeur quotidienne, presque toujours. Or la Vitamine C est d’une importance cruciale pour tout sportif. Sans vitamine C, la plupart des autres vitamines et minéraux sont incapables de correctement remplir leurs fonctions, et vont directement aux toilettes, sans être assimilés. Attention aux additifs de vitamine C, appelés souvent acide ascorbique et abondamment utilisés dans l’industrie, que l’on rajoute dans les ingrédients pour faire croire qu’ils ont une teneur en Vitamine C. Ces additifs synthétisés en laboratoire (qu’on retrouve dans presque toutes les capsules en pharmacie) ne sont d’aucune utilité.
  • Le sportif a besoin d’oxygéner ses cellules. Il ne suffit pas de courir et faire beaucoup d’exercice pour oxygéner les cellules. Il faut des nutriments, comme le fer et le germanium, qui ont comme propriété particulière d’apporter l’oxygène aux cellules partout dans le corps. Les régimes riches en calories et en protéines sont généralement pauvres de ces 2 minéraux. Il existe plusieurs autres minéraux responsables de l’oxygénation des cellules. Le Goji les contient à peu près tous. Le hamburger en contient très peu…
  • Les métaux lourds peuvent perturber considérablement le développement musculaire d’un individu. Nous sommes envahis de métaux lourds. Dès la naissance, les vaccins nous injectent des taux importants de mercure. Les plombages dans la bouche émettent de façon constante des métaux lourds. La pollution industrielle et la fumée de cigarette (même secondaire) contiennent beaucoup de métaux lourds, comme le cadmium. Les eaux du robinet sont très souvent contaminées en aluminium, cuivre et plomb. Il est important pour un sportif de tenter de se nettoyer de ces métaux lourds. Contrairement à ce qu’affirme la médecine moderne, il est tout à fait possible de le faire efficacement! La Vitamine C organique (présente dans les plantes) est un des plus puissants nettoyeur de métaux lourds. Le Goji en contient 5 fois plus que les oranges. Il contient également d’autres éléments connus pour leur capacité à nettoyer le corps de ces déchets qui peuvent malheureusement s’accumuler à divers degrés dans le corps tout au long de la vie.
  • Et finalement, même si on pouvait continuer encore longtemps à développer sur les absurdités du système de calcul calorique des aliments, un sportif a besoin de toute son énergie. Les aliments riches en calories contiennent très souvent du gras et des sucres, qui sont lourds à digérer. Cette énergie nécessaire à la digestion est perdue au détriment du développement musculaire. Des aliments entiers, comme des plantes tel que le Goji, sont très faciles à digérer. Entre un hamburger de 350 calories, et 100 grammes de Goji à 350 calories, lequel des deux va donner le plus d’énergie disponible pour les muscles ? C’est bien connu, le hamburger endort, alors que le Goji va stimuler rapidement. Beaucoup de sportifs tentent de combattre ce manque d’énergie par des boissons énergisantes. Ce faisant, il ne font que stimuler encore davantage la gaspille d’énergie : c’est un cercle vicieux qui détruit toute efficacité naturelle, et qui amène malheureusement tant de sportifs à la solution facile et dangereuse des hormones de synthèses.

Vous aurez compris que si les régimes caloriques et protéinique suggérés par les nutritionnistes ont peu d’effets sur beaucoup de sportifs, ce n’est pas parce que la nature est peu efficace. C’est simplement parce que la nature est incomprise et ses règles mal appliquées.

Voici quelques instructions (bien incomplètes d’ailleurs), qui pourrons considérablement vous aider à prendre du tonus musculaire.

Aliments à éviter :

  • Éviter tous les additifs synthétiques, incluant les vitamines et minéraux vendus en pharmacie.
  • Éviter le micro-ondes, qui tue un grand nombre d’éléments nutritionnels.
  • Éviter les gras-trans et les sucres raffinés, qui demande beaucoup d’énergie pour la digestion.
  • Éviter les boissons gazeuses, et tout particulièrement les boissons “diètes”.
  • Essayer d’éviter les produits contenant de l’aspartame et du glutamate monosodique. Ils sont des ennemis jurés du développement musculaire et de grands draineurs d’énergie.
  • Préférer le sel de mer au sel de table. Le sel de mer contient 70 éléments nutritionnels, contre 2 seulement pour le sel de table.

Aliments à favoriser :

Ces aliments peuvent être intégrés à votre alimentation déjà existante. Il n’est pas nécessaire de vous restreindre à un régime particulier. Le seul fait de rajouter un ou plusieurs de ces aliments très riches peut suffire à mieux absorber les nutriments de la nourriture que vous consommez déjà.

  • Le Goji : bien sûr il faut en consommer. Très riches en vitamines et minéraux, il contient 20 minéraux, 7 vitamines, autant de protéines que le blé entier, plus de fer que les épinards et plus de Vitamine C que l’orange.
  • Le Wakamé : algue japonaise, possiblement l’aliment le plus riche en calcium au monde.
  • Le pollen d’abeille : s’achète chez tous les apiculteurs. Il contient un très grands nombres de nutriments, dont beaucoup de protéines. Il est considéré par plusieurs comme un des meilleurs revitalisants énergétiques sportifs naturels. Une alternative naturelle efficace aux hormones de synthèse!
  • L’Acérola ou le Camu-camu : il s’agit de deux fruits ayant une teneur en vitamine C exceptionnellement élevée. Il est assez facile de les trouver en poudre (éviter ceux qui contiennent des additifs autres que le fruit lui-même). Il suffit d’en mettre une cuillerée dans un jus de fruit, pour en faire un cocktail explosif. Idéal pour éliminer les métaux lourds et pour accélérer l’absorption des protéines et du calcium. Peut aussi se consommer en capsules, en autant qu’ils ne contiennent pas d’additifs de synthèse!

Ces quelques règles très simples peuvent suffire à améliorer drastiquement vos performances musculaires.

Posologie :

Si vous avez l’intention de vous mettre à utiliser ces techniques naturelles, évitez de commencer trop rudement. Commencez avec 2 ou 3 fruits de Goji par jour seulement. Pour les autres plantes ou fruits, commencez avec un dixième de la dose recommandée, et augmentez progressivement. Intégrez les produits un à un dans votre alimentation, à quelques semaines d’intervalles.

Pourquoi ce contrôle des doses ? Parce que lorsque vous consommez ces produits très puissants pour la première fois, le corps va généralement commencer par nettoyer avant de nourrir. La période de “nettoyage”, qui ne dure jamais très longtemps, provoque très souvent un effet d’Herxheimer qui consomme beaucoup d’énergie et peut occasionner temporairement des malaises physiques, comme des fatigues très fortes et des diarrhées. En consommant les produits tout doucement lors des premières fois, vous allez étirer ainsi l’effet de nettoyage sur le long terme, de façon à ne pas le ressentir sur le court terme. Après quelques mois de consommation, vous pourrez consommer pleine dose de tous les produits, et profiter au maximum de leurs effets positifs sur votre santé musculaire, et votre santé en général.

P.S. Tous ces conseils ne doivent pas surpasser l’avis d’un médecin. Certains produits qui ne sont pas conseillés dans notre article peuvent être nécessaires dans le cadre d’un traitement médical. En aucun cas, notre article ne veut se substituer aux avis d’un spécialiste. Utilisez votre bon sens en toutes circonstances.

Certaines explications chimiques ou biologiques ont été volontairement réduites ou imagées de manière à rendre les informations accessibles à la compréhension d’un plus grand nombre de personnes.